Santé publique

La poliomyélite en Centrafrique, c'est fini !

Un vaccinateur fournit à une jeune fille un vaccin oral contre la polio dans l'État de Kano, au Nigeria, en 2020 

Aucun cas de polio n’avait été enregistré en Centrafrique depuis au moins 36 mois. 
Par Arnaud Ntchapda
Créé le 25.06.20, modifié le 01.07.20

Bonne nouvelle ! Après le Cameroun, un nouveau pays d'Afrique centrale vient d'éradiquer la poliomyélite. Il s'agit de la république Centrafricaine (RCA) qui vient d'être certifié "pays libre" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).  

Causée par un virus qui s'attaque au système nerveux, la poliomyélite (qu'on appelle aussi polio) peut entraîner des paralysies irréversibles en quelques heures voire la mort. Elle se transmet de personne à personne, principalement par voie fécale-orale (c'est-à-dire quand on mange un aliment qui a été souillé par des matières fécales).

Même s'il n'existe pas de remède contre la polio, cette grave maladie peut être évitée par l'administration d'un vaccin simple et efficace. Et la Centrafrique a réussi à vaincre ce mal qui paralyse les enfants. 

Une Afrique sans polio ? C'est possible

"Le comité national de certification de la République Centrafricaine a pu démontrer aux commissaires du comité régional de certification de la région africaine que le poliovirus sauvage n’existe pas sur le sol centrafricain depuis 2011, date du dernier cas importé du Tchad“, précise l'Agence centrafricaine de presse.

En août 2019, toute la Région africaine de l'OMS est devenue éligible pour être certifiée exempte de poliovirus sauvage, après que le Nigéria, dernier pays d'endémie de la poliomyélite sauvage, n'ait enregistré aucun nouveau cas trois ans - la période requise - depuis sa dernière notification de cas de poliovirus sauvage. En août 2020, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) devrait prendre sa décision finale sur le statut de la Région en matière de poliovirus sauvage en août 2020. 

  • République Centrafricaine
  • Poliomyélite
  • Pédiatrie