Covid-19

Vaccins anti-Covid en Afrique : il n'y en aura pas pour tout le monde !

Selon l'OMS, l'Afrique doit intensifier ses préparatifs pour une vaccination massive anti-Covid (Illustration) 

A l'heure où l'Afrique fait face à une seconde vague du Covid-19, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) appelle les différents pays africains à améliorer rapidement leur capacité à vacciner leur population contre le coronavirus. 

Par B.K avec AFP
Créé le 26.11.20, modifié le 27.11.20

Le continent africain est "loin d'être prêt" à une vaccination massive anti-Covid. Et ça, c'est l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui le dit ! Alors que la quête d'un vaccin s'est accélérée depuis le début du mois, à la suite d'annonces prometteuses de plusieurs fabricants, l'OMS a appelé l'Afrique à intensifier ses préparatifs, l'estimant dans un communiqué prête seulement à 33%.

Ce pourcentage, évalué sur la base de données fournies par 40 pays du continent sur une série de critères, est pour l'instant nettement inférieur à l'objectif de 80%, selon l'organisation. Car si pour l'heure, le Maroc a entamé ses préparatifs pour une vaccination gratuite et massive, la plupart des pays du continent n'ont pas encore planifié leur future campagne anti-Covid

 Vacciner 3% des Africains d'ici mars 2021

"La planification et la préparation seront décisives pour cette tâche sans précédent", explique la Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique. Avant de rappeler que l'objectif est de vacciner 3% des Africains d'ici mars 2021 et 20% d'ici la fin de l'année prochaine.

Si l'OMS évalue le coût de la vaccination des seules populations prioritaires en Afrique à environ 4,8 milliards d'euros, les principales carences actuelles concernent justement le manque de financement, d'instruments de mesure et de communication avec les populations. Pour y remédier, "la solidarité internationale sera impérative", indique Moeti. Les pays africains pourront bénéficier d'une partie du dispositif d'achat et de répartition des vaccins Covax, mais aussi de financements de la Banque mondiale.

Bien que l'Afrique reste nettement moins touchée que la plupart des autres continents par la pandémie, avec quelques 50.000 décès officiellement, pour 2,1 million de cas recensés, le continent connaît des résurgences localisées, en particulier en Afrique du Sud et au Maghreb, a souligné le Dr Moeti.

  • Afrique
  • Vaccin
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • Maladies infectieuses
  • virus
  • OMS

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.