Covid-19

Vaccin Covid-19 : pourquoi le Maroc a choisi Sinopharm ?

Le Maroc mise énormément sur le vaccin anti-Covid de Sinopharm (Illustration) 

Sinopharm. Ce nom est sur toutes les lèvres. C’est celui du laboratoire qui développe actuellement le vaccin contre le coronavirus (Covid-19). Mais pourquoi ce laboratoire, et peut-on se fier au vaccin chinois ? AlloDocteurs Africa vous en dit plus. 

Par Sabrina El-Faïz
Créé le 03.12.20, modifié le 03.12.20

C'est officiel, la vaccination anti-Covid devrait débuter dans quelques jours au Maroc. Si le Royaume a déjà réservé des vaccins chez Sinopharm et AstraZeneca, bon nombre de citoyens n'ont pas hésité à commenter ce choix des autorités. Alors que les fake news et les rumeurs pullulent sur les réseaux sociaux, le Docteur Abdelfattah Chakib, spécialiste des maladies infectieuses au CHU Ibn Rochd de Casablanca, a profité d'un webinaire organisé par nos confères de Hespress pour nous en dire plus sur les raisons de ce choix. 

Selon le médecin, lorsqu’un virus voit le jour dans un pays, il est logique que celui-ci soit le premier à tenter de développer un vaccin, ‘’s’il en a les moyens et les structures nécessaires’’. Avant d'ajouter que "dès décembre 2019, la Chine, qui dispose de laboratoires performants, est parvenue, en six jours à déterminer la nature, la famille, les spécificités et le génome du virus corona, qu’elle a transmis à l’OMS’’.   

Pourquoi la Chine ?  

Pour trouver un vaccin efficace, le comité scientifique marocain a établi une sorte d’étude de marché internationale. Les responsables ont rapidement découvert que le vaccin chinois de Sinopharm était, à l'époque, le seul à disposer de résultats probants.

Fort de cette trouvaille, le Maroc a négocié un accord avec le laboratoire pharmaceutique chinois. Un accord qui a permis au royaume de participer à la phase III des essais cliniques. Au total, 600 Marocains s'étaient portés volontaires pour essayer le vaccin anti-Covid. ‘’On n’a constaté aucun effet secondaire grave. On n’a relevé, chez certains volontaires, que quelques effets secondaires bénins, dont une légère montée de température de courte durée et une rougeur passagère à l’endroit de la vaccination’’, rassure le Dr Abdelfattah Chakib.  

Mais ce n'est pas tout. L'accord du Maroc avec Sinopharm lui permet de s'assurer la livraison de 10 millions de doses après la publication de résultats positifs concernant la phase III des essais cliniques. Il prévoit aussi un échange d'expertise qui devrait permettre au royaume de produire un vaccin anti-Covid pour toute l'Afrique. Rien que ça.  

  • Maroc
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • virus
  • Vaccin

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.