Covid-19

En Afrique, le coronavirus menace tous les progrès dans la santé

Plusieurs campagnes de vaccination ont été interrompues en Afrique (photo d'illustration)  Source : Shutterstock

Alors que la pandémie de coronavirus continue de gagner du terrain en Afrique, les campagnes de vaccination et les programmes de traitement du paludisme et du sida sont chamboulés.
Par Badr Kidiss avec AFP
Créé le 25.06.20, modifié le 25.06.20

Le monde s'est arrêté avec le coronavirus, mais pas les maladies ! Depuis l'apparition de la pandémie de Covid-19 sur le sol africain, de nombreuses opérations de santé vitales sont perturbées dans les quatre coins du continent. Selon le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le coronavirus chamboule notamment des campagnes de vaccination, des programmes de traitement du paludisme et du sida. 

"Beaucoup de services essentiels ont été soit partiellement soit complètement interrompus", a-t-il déclaré lors d'une visioconférence organisée par le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC) de l'Union africaine. Avant d'ajouter que "l'interruption d'autres services comme les campagnes de vaccination et le traitement du paludisme et du sida, menace d'anéantir des décennies de progrès".

La pandémie s'accélère

Bien que l'Afrique soit relativement bien moins touchée que la plupart des autres régions du monde, avec plus de 326.000 cas recensés pour plus de 8.600 morts, la propagation sur le continent "augmente rapidement", précise le directeur de l'OMS. Car s'il a fallu 98 jours pour atteindre la barre des 100.000 cas [de Covid-19 en Afrique], la barre des 200.000 a été franchie en 18 jours et celle des 300.000 en une semaine.  

Malgré des tests encore très insuffisants dans beaucoup de pays africains, tous ont désormais depuis mardi la capacité de mener leur propres tests. 

  • Afrique
  • Coronavirus
  • Santé publique
  • Paludisme
  • Sida
  • Vaccin