ORL

Rhume et sommeil, c'est quoi le rapport ?

Le manque de sommeil peut avoir des conséquences graves sur la santé (photo d'illustration) 

Vu que le manque de sommeil affaiblit le système immunitaire, dormir moins de 6 heures par nuit pourrait augmenter le risque d'attraper un rhume.  

Par AlloDocteurs Africa avec AFP
Créé le 03.07.20, modifié le 03.07.20

Le sommeil, c'est la santé. Une dette de sommeil peut faire grossir ou augmenter le risque d'être hypertendu. Mais ce n'est pas tout. Si vous avez l'habitude d'enchainer les nuits très courtes, vous avez un risque quatre fois plus élevé d'attraper un rhume que les personnes qui ont des nuits de 7 à 9 heures, selon une étude américaine parue dans le journal Sleep.

Des scientifiques ont mené l'étude sur 164 hommes et femmes, âgés de 18 à 55 ans, qui ont accepté d'être exposés à des virus du rhume. Les scientifiques ont enregistré les habitudes de sommeil de chacun d'entre eux. Dans un premier temps, ces personnes volontaires ont, lors d'une visite médicale, répondu à des questionnaires pour que les chercheurs puissent mieux prendre en compte certains facteurs comme leur stress, leur caractère ou la consommation d'alcool et de cigarettes.

Puis, leurs habitudes de sommeil ont été mesurées durant la semaine avant le début de l'étude, pour laquelle ils devaient rester cloîtrés dans une chambre d'hôtel à Pittsburgh, dans l'Est des Etats-Unis. Là, les scientifiques leur ont administré un rhinovirus - l'un des virus du rhume - par le biais de gouttes nasales et ils ont prélevé quotidiennement durant une semaine des échantillons pour voir si le pathogène se développait. Sur les 164 sujets, 124 ont été infectés, dont 48 ont présenté les symptômes d'un rhume en bonne et due forme.

Une maladie qui ne se traite pas

Causé par un virus, le rhume se transmet généralement par le biais de gouttelettes projetées par des personnes infectées, provoquant ainsi l'inflammation de la muqueuse du nez. Contrairement aux croyances, cette maladie virale ne se traite pas. Il n'existe aucun médicament qui en réduit la durée. Tous les comprimés, sirops ou autres inhalations vendus en pharmacie sont à éviter. Seul le paracétamol peut soulager les maux de tête ou de gorge, ainsi que la fièvre.

Pour revenir à l'étude, les résultats des chercheurs de l'université de Californie à San Francisco ont montré que ceux ayant dormi moins de six heures par nuit durant la semaine précédente avaient 4,2 fois plus de risques d'attraper un rhume que ceux ayant bénéficié de nuits de sommeil de plus de sept heures. Ce risque était même multiplié par 4,5 chez les volontaires ayant dormi moins de cinq heures par nuit. A l'inverse, pour ceux qui dorment entre 6 et 7 heures par nuit, l'augmentation du risque a été modérée, ce dernier n'étant multiplié que par 1,6.

Cependant, manquer de sommeil peut avoir des conséquences bien plus graves que de simples rhumes. De précédentes études avaient déjà mis en lumière des liens entre le manque de sommeil et des maladies chroniques, des morts prématurées, des risques accrus de maladie ou d'accidents de la route.

  • Sommeil
  • Rhume
  • Santé publique
  • Maghreb

Ces articles pourraient vous intéresser

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.