Maladies du sang

En Afrique, l'anémie est un problème de santé publique !

En Afrique, les femmes sont particulièrement sensibles à l'anémie (image d'illustration) 

En Afrique, l'anémie est un vrai danger ! Les femmes et les enfants en sont les premières victimes, et malgré les efforts, le nombre de personnes touchées sur le continent ne baisse pas. On vous explique tout sur ce trouble du sang ! 

Par Alicia Mihami
Créé le 11.12.20, modifié le 14.12.20

L'anémie est un problème de santé publique ! Mais c'est quoi au juste, l'anémie ? Ce trouble se caractérise par un taux anormalement bas d'hémoglobine, une substance présente dans les globules rouges et qui permet de transporter l'oxygène à travers le corps. Pour la repérer, une simple prise de sang suffit ! 

L'anémie peut être provoquée par plusieurs facteur : une maladie inflammatoire chronique ou génétique comme la drépanocytose, un cancer, des règles particulièrement abondante... Mais la cause la plus courante est une carence en fer, qui empêche la production d'hémoglobine. On parle alors d'anémie martiale, ou ferriprive. Le plus souvent, l'origine de cette carence est une alimentation pauvre en nutriments.

Un trouble incapacitant

Les symptômes de l'anémie sont nombreux et peuvent parfois passer inaperçus ! Les signes à surveiller sont les suivants : 

  • la pâleur, bien visible dans la muqueuse de la paupière inférieure
  • une fatigue constante
  • des maux de têtes
  • des palpitations
  • un essoufflement à l'effort et au repos
  • des vertiges, une sensation de tête qui tourne ou des malaises notamment lorsqu'on se met debout
  • des difficultés à se concentrer, à mener bien ses activités habituelles, un manque d'entrain et de motivation
  • une baisse de la libido

L'anémie peut avoir un réel impact sur la vie quotidienne et rendre impossible le travail quotidien. Ce trouble a également un fort impact sur la santé mentale et peut entraîner un épuisement aussi bien physique que psychologique ! En cas d'anémie grave, vous risquez aussi des incidents cardiovasculaires (crise cardiaque, AVC) ou des difficultés respiratoire. 

Les femmes et les enfants d'abord

prévalence anémie afrique de l'ouest

L'anémie touche principalement les femmes en âge de se reproduire et les enfants. Elle atteint des niveaux records au Sahel et en Afrique de l’Ouest, où quatorze pays y ont une prévalence de l’anémie chez les femmes en âge de procréer supérieure à 40 % ! Les conséquences pour les femmes enceintes, particulièrement les adolescentes sont lourdes, car leurs besoins en fer sont plus importants, du fait de leur propre croissance, en plus de la croissance du foetus ! 

Non seulement l'anémie a un impact sur la bonne forme générale des femmes, mais elle augmente le risque de fausse couche, d'accouchement difficile, de mortalité de la mère et de difficultés à l'allaitement. Elle a également un impact sur le développement du foetus qui peut naître anémié, être prématuré ou trop petit. Les enfants ont d'énormes besoin en fer, qui est indispensable à la bonne irrigation de tous les tissus et organes, et en particulier du cerveau ! Les petits souffrant d'anémie risques donc d'avoir des problèmes de croissances, des difficultés d'apprentissage et d'être plus souvent malades. 

Alimentation variée et compléments 

Le meilleur moyen d'éviter l'anémie ferriprive, c'est d'avoir une alimentation riche et variée ! Les meilleures sources de fer sont le poisson et la viande rouge, qui sont riches et très bien absorbés par l'organisme. Les céréales, légumes secs et légumes verts, les produits laitiers et les œufs sont aussi une bonne source de fer, même s'ils sont moins bien assimilé par le corps. Ce sont par exemple les lentilles, haricots blancs, graines de tournesol et pistaches, mais aussi les dattes, l'avoine, l'orge ou encore les pois chiche !

En cas d'anémie sévère ou au cours de la grossesse, le médecins peut prescrire des compléments en fer qui se présente le plus souvent sous forme de comprimés à prendre en dehors des repas. Le plus connu de ces médicaments est sans doute le Tardyféron. Comme tous les compléments en fer, il peut changer la couleur des selles, qui deviennent noire. C'est un effet secondaire normal, qui disparaitra à la fin du traitement. Dans tous les cas, si vous pensez souffrir d'anémie, la première chose à faire, c'est d'en parler à un médecin ! 

  • Afrique
  • Santé publique
  • Maladie du sang
  • Drépanocytose
  • Alimentation
  • Maman & bébé
  • Grossesse

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.