Santé publique

Journée contre l’excision : une BD saisissante avec le docteur Mukwege !

Une BD dénonce les atrocités rencontrées par le Dr Mukwege pour soigner les femmes  Source : La Force des Femmes

“La Force des Femmes” de Joël Alessandra est une leçon de vie et d’humanité qui dévoile les motivations du docteur Mukwege pour "réparer les femmes".

Par AlloDocteurs Africa
Créé le 06.02.20, modifié le 06.02.20

Il avait déjà reçu un prix Nobel, le voilà maintenant dans une BD ! Le docteur Mukwege, célèbre gynécologue et militant des droits de l'homme congolais, y raconte ce qui l’a poussé à devenir médecin et ses motivations pour soigner les femmes. Il y relate aussi des violences dont bien souvent les femmes sont les victimes et dont il a été témoin.

En cette 9ème journée mondiale contre l’excision, encore 3 millions de jeunes femmes sont victimes de mutilations génitales par an soit 6 par minute.... Ces pratiques sont essentiellement pratiquées en Afrique dans 27 pays. Depuis le 29 janvier 2018, des lois incriminant cette pratique ont été adoptées au Kenya, en Ouganda, au Nigéria, en Guinée-Bissau et en Gambie. L’excision n’est pas pratiquée au même moment selon les pays comme au Mali, au Nigéria et au Ghana où elle est faite avant 5 ans contrairement au Kenya où elle est effectuée entre 10 et 16 ans.

Se soigner…. et obtenir justice

La rencontre avec celui que tout le monde appelle souvent simplement “Mukwege” est un des moments forts d’un album touchant écrit et dessiné par Joël Alessandra, un voyageur qui a sillonné notre continent pendant 30 ans. Le Prix Nobel de la Paix en 2018 y explique que c’est contre l’impuissance qu’il a cherché à lutter toute sa vie. Et que les nombreuses récompenses qu’il a remportées, n'auront, pour lui, de valeur que s’il peut changer la vie des victimes de violences sexuelles. 

Le docteur y évoque aussi sa fondation Panzi, créée dans le but d'aider les femmes en les rendant “actrices à part entière de la société”. Dans ce combat, il leur offre un soutien psychologique avec un suivi au quotidien ainsi que l’accès à une aide juridique pour qu’elles obtiennent justice.

“L’homme qui répare les femmes”

La BD dénonce les atrocités que combat le docteur, parfois surnommé “l’homme qui répare les femmes”, en évoquant des sujets comme le viol ou l’excision par le biais de dessins à l’aquarelle originaux et colorés qui décrivent sans tabous ces situations. Malgré toutes ces épreuves, elles restent debout et nous enseignent une magnifique leçon de vie. 

Parmi tous les témoignages, celui de Kadidja nous a particulièrement touché sur son souvenir de son excision, vécue lorsqu’elle était encore petite fille. Avec justesse, elle exprime le déroulement de la scène, traumatisme toujours douloureux, ce qu’elle a ressenti et son dégoût pour l’avenir qui l’attend, que lui choisira son père.

On a l’impression de faire partie du voyage, à travers des mots simples mais clairs. On y fait la connaissance de personnages, de femmes, aux personnalités fortes et héroïques dont on se sent proche et pour qui on ressent tellement d’admiration. On en ressort avec l’envie de lutter avec elles. Comme Mukwege le dit si bien, “c’est notre responsabilité à tous d’agir dans ce sens, et agir est un choix. Agir, c’est simplement refuser l’indifférence”. 

“La Force des Femmes” de Joël Alessandra est publié le 12 février aux éditions Des ronds dans l’O. Il peut être commandé en Afrique via Hachette Distribution.

  • Mali
  • Excision
  • Santé publique
  • Afrique