Société

Vente d’alcool : Des contraventions dans de nombreux établissements au Maroc

Des milliers de bouteilles ont été saisies par les autorités marocaines  Source : DGSN

Que ce soit à Casablanca, Rabat, Agadir et Marrakech, les autorités multiplient les descentes dans les établissements et commerces qui vendent des boissons alcoolisées pour s'assurer du respect des mesures sanitaires et sécuritaires imposées par l'état d'urgence sanitaire.

Par A.B avec MAP
Créé le 21.09.20, modifié le 23.09.20

Le Maroc vit toujours à l'heure du coronavirus (Covid-19). Mais cela n'empêche pas le gouvernement de mener une guerre contre la fraude dans les produits alcoolisés sur l’ensemble du territoire marocain. Dans un communiqué parvenu à AllodcoteursAfrica, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) précise que ses services poursuivent les opérations de contrôle et les procédures de réglementation visant les établissements et commerces qui vendent des boissons alcoolisées et celles mélangées à de l’alcool. Le but, selon la DGSN est d’assurer une application saine et ferme des dispositions juridiques et réglementaires y afférentes, ainsi que des mesures sanitaires et sécuritaires imposées par l’état d’urgence sanitaire.

Dans le détail, la police marocaine affirme avoir mené des opérations de contrôle à Casablanca, Rabat et Agadir, par les services de la sûreté nationale, en coordination avec les autorités locales, l’Administration des douanes et l’office national de la sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA). Elles ont concerné 144 établissements et locaux publics, ajoute la même source, précisant que 99 contraventions ont été enregistrées.

Des infractions en vrac

Le communiqué de la DGSN affirme que les sanctions sont relatives au non-respect du type de l’autorisation, à l’absence injustifiée du gérant, au non-respect des autorisations nécessaires pour un certain nombre d’employés, au non-respect de la distanciation sociale et au non-port des masques de protection par les employés.

Vingt amendes transactionnelles forfaitaires ont été dressées. Ces opérations ont abouti à la saisie de 124 bouteilles de bière périmées, de 36 bouteilles de boissons alcoolisées ne portant aucune vignette fiscale ou portant des vignettes suspectes. L’ONSSA a procédé à la destruction de produits et de biens de consommation retrouvés dans quatre locaux et ne répondant pas aux conditions d’hygiène. 

Une substance dangereuse

La consommation d’alcool entraîne des décès et des incapacités relativement tôt dans la vie. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS),  près de 25% du nombre total de décès dans la tranche d’âge 20-39 ans sont attribuables à l’alcool. L'agence onusienne précise aussi que "la consommation d’alcool peut avoir des effets non seulement sur l’incidence des maladies, traumatismes et autres problèmes de santé, mais également sur l’évolution des troubles et leur issue chez les individus".

Il existe des différences entre les sexes en matière de mortalité et de morbidité liées à l’alcool ainsi qu’en ce qui concerne les niveaux et les modes de consommation d’alcool. Le pourcentage de décès attribuables à l’alcool chez les hommes s’élève à 7,6% de la mortalité mondiale contre 4,0% des décès chez les femmes. Selon les derniers chiffres officiels, l’abus d’alcool tue chaque année plus de 3 millions de personnes. 

  • Maroc
  • Alcool
  • Consommation

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.