Société

Et si le Maroc remboursait les traitements de l'infertilité ?

Le nombre de Fécondation in vitro pourrait augmenter au Maroc  Source : Shutterstock

Huit médicaments utilisés dans le traitement de l'infertilité pourraient bientôt être remboursés au Maroc. De quoi augmenter le nombre de Fécondations in vitro ?

Par Badr Kidiss
Créé le 04.12.19, modifié le 04.12.19

Au Maroc, près d'un million de couples souffrent de problèmes d'infertilité. Ces personnes pourraient bientôt être aidées davantage puisque l'Agence nationale de l'assurance maladie (ANAM) vient de donner son accord de principe pour rembourser 8 médicaments de traitements de l'infertilité, sur les 10 proposés sur le marché. 

Ces médicaments sont utilisés pour la stimulation de productions d'ovaires par les femmes, la première étape du processus de Fécondations in vitro ou "FIV". Les  FIV permettent de féconder un ovule avec un spermatozoïde en laboratoire afin d’obtenir des embryons qui puissent, après avoir été transférés dans l’utérus maternel, donner lieu à une naissance. C'est ce qu'on appelle une procréation médicalement assistée (PMA).

Alors que beaucoup de couples infertiles renoncent à faire des enfants pour des raisons financières, cette annonce de l'ANAM réjouit l’Association marocaine des aspirants à la maternité et à la paternité  (MAPA). Cette dernière estime qu'une telle décision est une étape importante dans la prise en charge globale de la procréation médicalement assistée (PMA). 

Doubler le nombre de Fécondations in Vitro

Au niveau régional, le Maroc est à la traîne. Si en Tunisie, plus de 8.000 Fécondations in vitro (FIV)  sont pratiquées chaque année, seulement 4000 sont réalisées au Royaume. Mais dans un pays qui ne compte que 3 centres publics de PMA (et une quinzaine d'établissements privés dédiés à la PMA), l'éventuel remboursement des traitements de l'infertilité pourrait changer beaucoup de choses.

Mais pour avoir un enfant, une seule Fécondation in vitro est souvent insuffisante. Pour soulager les personnes infertiles, la France rembourse jusqu'à 6 tentatives de FIV, la Tunisie 3. Si on ignore le nombre de tentatives de FIV qui sera remboursé par l'ANAM, tous les spécialistes s'accordent à dire que ce nombre ne peut qu'augmenter. C'est en tout cas ce que souhaitent tous les couples qui rêvent d'un enfant...

  • Maroc
  • Fertilité
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.