Société

Coronavirus au Maroc : un Aïd Al-Adha sans précédent

Le Maroc devrait vivre un Aïd Al-Adha sans précédent (photo d'illustration) 

Alors que la Covid-19 continue de gagner du terrain au Maroc, les ministères de l’Intérieur et de l’Agriculture ont officialisé la tenue de l'Aïd Al-Adha. Une fête qui sera marquée par plusieurs mesures sanitaires pour éviter des contaminations au coronavirus.

Par Ammar Belahcen
Créé le 09.07.20, modifié le 09.07.20

Comme pressenti, Aïd El Adha aura bien lieu au Maroc. Mais à l'heure du coronavirus, la fête sera accompagnée d'une panoplie de mesures préventives. Les ministères de l’Intérieur de l’Agriculture ont informé, via un communiqué conjoint parvenu à AllodocteursAfrica, que l’ensemble des opérateurs sont concernés par "des mesures nécessaires" pour lutter contre la propagation du coronavirus (Covid-19). 

"Outre les mesures habituelles de suivi sanitaire des animaux et des conditions d’hygiène, des mesures additionnelles préventives doivent être observées dans le contexte du Covid-19 sur toute la chaine, allant de la mise en vente des animaux jusqu’au jour du sacrifice", précise le communiqué.

Une organisation spéciale à l'ère de la pandémie

Alors que le Maroc assiste ces derniers jours à une augmentation du nombre de personnes atteintes par le coronavirus, les autorités ont mis en place plusieurs mesures exceptionnelles. Tout d'abord, un guide des mesures sanitaires préventives du Covid-19 sera largement diffusé auprès des bouchers et des mesures organisationnelles. Ensuite, le ministère de l’Intérieur prévoit d'installer des souks temporaires pour Aïd Al-Adha, tout en intensifiant le dispositif de contrôle pour le transport des animaux destinés à l’Aïd sur l’ensemble du territoire national. 

Et comme la fête du sacrifice, qui est aussi connue sous le nom de Aïd El-Kebir, voit chaque année l'apparition de petits métiers saisonniers (vendeurs de foin, de charbon..), les mesures sanitaires concerneront également ces professions conjoncturelles, rappelle le communiqué.

Manger de la viande en toute sécurité

Alors que la majorité des Marocains s'apprêtent à célébrer cette fête prévue cette année, le 30 juillet prochain, Aïd Al Adha est aussi une période où l'on consomme énormément de viande. Mais comme la contamination bactérienne de la viande peut entraîner rapidement une infection alimentaire, il est recommandé de respecter certaines règles d'or pour votre santé. 

S'agissant du coronavirus, bien que le virus responsable de la maladie ait une durée de vie limitée sur les surfaces, les autorités sanitaires conseillent de bien cuire la viande, au moins 30 minutes à plus de 60 degrés, afin d'éviter tout risque de contamination.

Une fête à haut risque 

Connue également sous le nom de Tabaski en Afrique de l'Ouest et en Afrique Centrale, Aïd Al-Adha sera cette année sous le signe de la Covid-19 dans les quatre coins du continent. Mais cette fête religieuse est aussi un important événement social, durant lequel les repas en famille et les visites aux proches sont fréquents.

A l'heure où la plupart des pays ont annoncé la réouverture de leurs mosquées qui seront très prisées en cette période, il est important de ne pas baisser la garde et respecter tous les gestes barrières (lavage régulier des mains, distanciation physique, port du masque...) pour se protéger et protéger les autres de cette maladie qui a fauché la vie d'au moins 242 personnes sur le sol marocain. 

  • Maroc
  • Aïd al-adha
  • santé animale
  • Coronavirus

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.