Santé publique

Pénurie inquiétante des vaccins obligatoires en Algérie

En Algérie, il est devenu difficile de faire vacciner son enfant (photo d'illustration) 

Depuis quelques mois en Algérie, il est devenu compliqué d'obtenir des vaccins contre la coqueluche, la rougeole ou encore la tuberculose. Comment en sommes-nous arrivés à cette situation qui peut se révéler dangereuse pour la santé des bébés ?  

Par Badr Kidiss
Créé le 15.09.20, modifié le 15.09.20

Si les nourrissons algériens doivent être vaccinés dès la naissance mois contre la la tuberculose, la polio et l'hépatite B, la pénurie actuelle de ces vaccins dans les PMI et les hôpitaux du pays ne facilite pas les choses aux parents et aux médecins. Depuis mi-avril, les parents d'enfants âgés de 1 mois ou 18 mois font face à ce casse-tête : où trouver les vaccins. 

 ”J’ai une fille qui doit faire son vaccin de 18 mois. Mais  cela  fait  deux  mois que  je  cherche  un  vaccin et on me dit qu’il est en rupture de stock”, témoigne un père sur les colonnes de nos confrères de Liberté. Avant d'ajouter qu'"il faut connaître des gens à l’intérieur des structures de santé pour être informé  de  la  disponibilité du vaccin, dont le stock est souvent vite épuisé à cause de la forte demande”.

"Préserver la santé des enfants"

Face à cette situation, le président de la Société algérienne de pédiatrie, Pr. Abdellatif Bensnouci , a insisté sur l'impérative "application effective" du calendrier national vaccinal, exprimant son "inquiétude quant à l'enregistrement d'une pénurie de ces vaccins inscrits dans le cadre du calendrier national durant les prochains mois en raison de la propagation du Covid-19 qui a entravé toutes les autres activités". 

L'expert a appelé à "l'application urgente de ce calendrier en vue de préserver la santé des enfants et de la société", préconisant la prévention des enfants de certaines pathologies qui les touchent, notamment durant l'automne et l'hiver à l'instar des bronchites, ce qui cause "une grande surcharge au niveau des services de pédiatrie au niveau des établissements hospitaliers à travers le pays".

En attendant donc de pouvoir vacciner leurs enfants, les parents doivent être très vigilants. Car cette pénurie peut mettre la santé et la vie du nourrisson en péril. Il est recommandé de protéger l'enfant et le vacciner au plus vite pour lui éviter tout risque de contracter une maladie grave.

  • Algérie
  • Pédiatrie
  • Vaccin
  • Enfant

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.