Santé publique

Cancer, diabète, maladies cardiovasculaires... le Maroc veut prévenir avant de guérir !

La prévention est le mot d'ordre au Maroc (Illustration)  Source : iStock / NanoStockk

Alors que les maladies non transmissibles (MNT) telles que le diabète et le cancer ou encore les maladies cardiovasculaires sont les principales causes de décès dans le monde, le Maroc vient de lancer un plan national de prévention et de contrôle pour lutter contre ce fléau.

Par Badr Kidiss
Créé le 08.01.20, modifié le 08.01.20

Elles sont notre pire ennemi ! Les maladies non transmissibles telles que le diabète et le cancer, ainsi que les maladies cardiaques sont responsables de 71 % des décès dans le monde. Au Maroc, elles sont même à l'origine de 80% des morts. Pour réduire ce chiffre, le Royaume vient de lancer un plan d’action de prévention et de contrôle des maladies non transmissibles pour la période 2020-2021. 

L'objectif de ce plan est d'intégrer la santé dans toutes les politiques et que tout le monde s'engage à assurer des environnements favorables à la santé. Mais alors que l'hypertension, le diabète, l'asthme et l'obésité menacent (déjà) la santé de plusieurs millions de Marocains, le chantier semble immense.

Faire la guerre au surpoids

Au Maroc, comme dans bon nombre de pays africains, l'évolution de nos modes de vie et notre alimentation de plus en plus grasse favorisent le développement de ces maladies non transmissibles. Aujourd'hui, surpoids et obésité sont le lot d'un grand nombre d'habitants du Royaume. Jusqu'à quand ? 

  • Maroc
  • Diabète
  • Cancer
  • Maladies cardiovasculaires
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.