Personnalités

Burundi : décès du président Pierre Nkurunziza des suites d'un arrêt cardiaque

Le gouvernement du Burundi vient d’annoncer "le décès inopiné" du président Pierre Nkurunziza (photo d'illustration) 

Le gouvernement du Burundi vient d’annoncer le décès du président Pierre Nkurunziza, qui était hospitalisé à l’hôpital de Karusi, dans le centre du pays, depuis samedi soir après avoir ressenti un malaise. Celui qui était pouvoir depuis 2005 serait décédé, ce lundi, des suites d’un "arrêt cardiaque".
Par Badr Kidiss avec AFP
Créé le 09.06.20, modifié le 09.06.20

Le président burundais, Pierre Nkurunziza, est décédé lundi à l'âge de 55 ans des suites d'un "arrêt cardiaque", a annoncé mardi la présidence burundaise dans un communiqué.

"Le gouvernement de la République du Burundi annonce avec une très grande tristesse aux Burundais et à la Communauté internationale le décès inopiné de son Excellence Pierre Nkurunziza, Président de la République du Burundi, survenu à l'hôpital du Cinquantenaire de Karuzi, suite à un arrêt cardiaque", indique le communiqué.

Un lien avec la Covid-19 ? 

Quelques jours après l’évacuation de la première dame du Burundi au Kenya pour raison de santé, le Président burundais, Pierre Nkurunziza - qui devait passer le pouvoir au président fraîchement élu, Evariste Ndayishimiye, au mois d'août - a lui-même été hospitalisé dans son pays, à Karuzi.  Depuis, les versions divergent par rapport à son hospitalisation. 

Alors que des sources médicales estiment qu'il aurait été positif au Covid-19, aucune communication officielle n’a été faite au sujet de l’état de santé du président sortant, Pierre Nkurunziza. Jusqu'à ce que le gouvernement annonce le décès de celui qui a été honoré du statut de "Visionnaire du patriotisme" par l’Assemblée nationale. 

  • Burundi
  • Politiques
  • Personnalités
  • Santé publique