Covid-19

Maroc : une première femme enceinte totalement rétablie du Covid-19

La première femme enceinte Covid positif au Maroc, vient de sortir de l’hôpital. Son traitement n’a pas été la chloroquine…
Par Sabrina El-Faïz
Créé le 16.04.20, modifié le 17.04.20

C’est sous les applaudissements du corps médical de l’hôpital de Maternité, qui suit le CHU Ibn Sina de Rabat, que la première femme enceinte testée Covid positif est sortie en bonne santé. Une vive émotion au cœur de l’hôpital lors de sa sortie, car sa guérison redonne espoir. Âgée de 18 ans et enceinte de 5 mois, la jeune femme s’est rendue dans un hôtel de Rabat, où une chambre lui a été réservée pour toute la période de sa convalescence.

A Rabat, deux cas Covid-19 de femmes enceintes avaient été déclarés, dont cette jeune femme. Au niveau national, elles sont encore 23 à souffrir de ce coronavirus. L’une d’entre elles est suivie à l’hôpital de Maternité de Rabat et se trouve dans un état stable. Malgré la propagation du coronavirus, bon nombre d’hôpitaux continuent de recevoir des patients non atteints. A la maternité de Rabat, notamment, une aile a été aménagée pour recevoir les femmes enceintes testées positives au test Covid-19.  Parallèlement la maternité du CHU Ibn Sina poursuit ses activités normalement avec une seconde aile pour les femmes non atteintes. Une zone tampon vient séparer les deux espaces.

Les femmes enceintes ne sont pas soignées à la chloroquine

Il y a toutefois une différence dans le traitement. Les femmes atteintes, ne sont pas soignées à la contr​oversée chloroquine, souvent prescrite dans la prise en charge thérapeutique des cas confirmés de Covid-19. Le traitement administré est à base de d’azithromycine, un antibiotique, sur une durée de quatre jours.

La maman se porte bien et le bébé aussi, selon la maternité. Il faut dire que le coronavirus toucherait très peu d’enfants, en tout cas il ne se manifeste que rarement sous forme de symptômes sérieux à cet âge. Sur près de 45.000 cas étudiés en Chine, seuls 1% des malades ont moins de 10 ans, à en croire l’analyse de la revue médicale Journal of the American Medical Association (JAMA).

Si certains d’entre eux présentent de légers symptômes, tels que des troubles respiratoires ou encore une toux insistante, peu atteignent le stade de la réanimation et encore moins en meurent. Lorsqu'un enfant est porteur de Covid-19, le plus "dangereux" réside dans la contamination, par celui-ci, d’une personne âgée, dans son entourage. Respectez donc bien les gestes barrières !

 

  • Coronavirus
  • Accouchement
  • Maroc
  • Maman & bébé