Covid-19

Coronavirus : Mauritanie, Togo, Bénin, Cameroun... ces pays qui attendent encore les vaccins anti-Covid du Covax

De nombreux pays africains misent sur le Covax pour protéger leur population (photo d'illustration)  Source : Shutterstock

Si certains pays du continent africain ont lancé leurs campagnes de vaccination contre le coronavirus il y a quelques semaines, beaucoup d'autres attendent les livraisons promises par le Covax pour vacciner leur population. 

Par Badr Kidiss
Créé le 23.02.21, modifié le 24.02.21

L'urgence est là. Alors que les variants du coronavirus continuent de gagner du terrain sur le sol africain, les gouvernements de nombreux pays du continent misent aujourd'hui sur la vaccination pour endiguer la deuxième vague de Covid-19. Et la course contre la montre a commencé dans les quatre coins de l'Afrique. 

Si certains pays, comme le Maroc, l'Algérie ou tout récemment le Sénégal, ont joué la carte du bilatéralisme pour s'assurer des doses des vaccins anti-Covid, la majorité des nations africaines attendent l'arrivée des 600 millions de doses promises par le Covax, le dispositif piloté notamment par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui veut fournir en 2021 au moins deux milliards de piqûres salvatrices pour l'ensemble de la planète. Pour le continent, ce mécanisme devrait assurer 600 millions de doses pour l'année 2021. Ce qui ne permettra pas de vacciner tout le monde. Pourtant, seule une vaccination mondiale permettra de sortir de la crise sanitaire. Face à cette situation, l'Union africaine a annoncé l'acquisition de 670 millions de doses qui doivent être disponibles dans les deux années à venir. Mais pour l'heure, le calendrier de leur livraison n'a pas été dévoilé. Alors, quel vaccin pour quel pays ? Etat des lieux. 

En Afrique de l'Ouest

Au Sénégal, le gouvernement a acquis 200.000 doses du vaccin chinois Sinopharm. Ce qui permet d'ouvrir la vaccination anti-Covid au personnel soignant et les personnes à risque. Au total, les autorités ont commandé environ 7 million de doses, et le mécanisme Covax devrait leur assurer près de 1,3 million de doses d'AstraZeneca avant juin 2021. 

Le Mali mise uniquement sur le Covax. Ce dispositif de l'OMS a promis une première livraison de vaccins à partir de la fin février. Au moins 1,5 million de doses du vaccin d'AstraZeneca sont attendus sur le sol malien. 

Le Burkina Faso compte aussi sur le mécanisme international pour immuniser sa population. Un peu plus de 1,6 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca devraient arriver dans les prochains jours. 

En Mauritanie, là où les mesures sanitaires ont été assouplies, les autorités attendent 360.000 doses du vaccin AstraZeneca d'ici mars prochain. 

Déjà aux prises avec l'épidémie d'Ebola, la Guinée a lancé, dès la fin de l'année 2020, une campagne de vaccination à titre expérimental avec le vaccin Spoutnik V. Mais depuis, les autorités n'ont pas annoncé l'élargissement de cette opération au reste de la population. Le mécanisme d'aide internationale Covax devrait lui aussi autour de 1 million de doses du vaccin AstraZeneca dès la fin du premier trimestre 2021.

La Côte d'Ivoire espérait lancer sa campagne de vaccination en février. Mais vu le retard de livraison des 100.000 doses du vaccin Pfizer/BioNTech, cette opération a été reportée pour le mois de mars prochain. Eligible au dispositif Covax, la Côte d'Ivoire va recevoir environ 2 millions doses du vaccin AstraZeneca. 

Le Bénin devrait recevoir, à partir de la fin mars, des doses de vaccins fournies par Covax. Près de 950.000 doses de vaccins AstraZeneca sont attendues.

Le Togo attend un peu plus de 630.000 doses d'AstraZeneca de la part de Covax. 

Le Niger compte sur les 1,8 million de doses du vaccin AstraZeneca que le mécanisme Covax pourra lui fournir à partir de la fin de premier trimestre.

Le Tchad espère les 1,272 million de doses du vaccin AstraZeneca du Covax avant la fin du second semestre

Pays le plus peuplé du continent avec 195 millions d'habitants, le Nigéria a acheté fin janvier une centaine de milliers de doses du vaccin Pfizer/BioNTech mais le gouvernement attend aussi les 16 millions de vaccins d'AstraZeneca via le Covax.

La Sierra Leone attend 612.000 doses du vaccin AstraZeneca.

La République centrafricaine devrait, quant à elle, recevoir autour de 370.000 doses du vaccin AstraZeneca via le mécanisme Covax.

Afrique centrale

Pays le plus durement touché par le coronavirus dans la région, le Cameroun compte sur les 2 millions de doses du vaccin AstraZeneca de la part de Covax pour commencer à immuniser ses 25 millions d'habitants. 

Pour protéger sa population, le Gabon a misé sur les vaccins Spoutnik V et Sinopharm. Si les autorités sont toujours en négociation avec la Russie pour le vaccin Spoutnik V, 100.000 doses du vaccin de Sinopharm sont attendues dans les prochains jours. Concernant le mécanisme Covax,

Contrairement à certains de ses voisins, la République du Congo n'a pas entamé de pourparlers avec un grand laboratoire. A Brazzaville, les autorités espèrent la livraison de 420.000 doses du vaccin d'AstraZeneca dès la fin du mois de février.

Alors qu'elle est confrontée à plusieurs épidémies, la République démocratique du Congo (RDC) pourrait recevoir près de 7 millions de doses du vaccin AstraZeneca d'ici la fin du second trimestre. En plus de ces doses fournies par le mécanisme Covax, la RDC négocie actuellement avec le laboratoire chinois Sinopharm. 

Le Rwanda semble en avance en Afrique centrale.  Début février, les autorités ont commencé à vacciner des groupes à hauts risques d'infection au Covid-19, tels que les travailleurs médicaux de première ligne. Mais le pays attend encore deux vaccins différents grâce au Covax. Le Rwanda doit normalement recevoir près de 1 million de doses du vaccin AstraZeneca et autour de 100.000 doses du vaccin Pfizer/BioNTech pour endiguer la progression du variant sud-africain. 

L'Ouganda espère de son côté 3,5 millions de doses du vaccin AstraZeneca via le dispositif Covax.

Afrique de l'Est

Un peu plus loin, au Kenya, les autorités veulent vacciner 30% de la population d’ici juin 2022, soit l'équivalent 16 millions de personnes. S'il a commandé 24 millions de doses d'Astrazeneca, le Kenya table aussi sur l'arrivée de 4,176 millions de doses de AstraZeneca fournis par le Covax. 

L'Ethiopie s'attend à recevoir 8,9 millions de doses du vaccin AstraZeneca grâce au Covax.

Plus de 100.000 doses de vaccins d'AstraZeneca sont attendues au Djibouti.  Le mécanisme Covax devrait aussi fournir des doses du vaccin AstraZeneca à l'Eryhtrée, au Soudan du Sud et au Soudan. 

De l'autre côté du continent, en Afrique du Sud, là où plus de 1,5 millions de doses du vaccin britannique AstraZeneca ont été achetés, des doutes subsistent selon les autorités sud-africaines sur l'efficacité de ce vaccin face au variant sud-africain. Une situation qui a poussé les autorités à changer de vaccin et opter pour celui de Johnson & Johnson. Alors que le Covax prévoit de fournir près de 3 millions de doses du vaccin AstraZeneca, les autorités sud-africaines sont en pourparlers avec l'Union Africaine pour lui revendre ces doses. 

  • Afrique
  • Cameroun
  • Côte d'Ivoire
  • Mali
  • Mauritanie
  • Tchad
  • Togo
  • Gabon
  • Bénin
  • Djibouti
  • Congo RC
  • Congo RDC
  • Coronavirus
  • Vaccin
  • Epidémie
  • virus
  • OMS

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.