Consommation

Tout ce que vous ne savez pas sur la lutte contre le tabagisme en Afrique

Un Mauricien fume une cigarette, faisant fi de l'interdiction d'en consommer (photo d'illustration)  Source : Cao Luning / Shutterstock

A l'occasion de la journée mondiale sans tabac, ce dimanche 31 mai, voici tout ce qu'il faut savoir sur le tabagisme en Afrique.  
Par Badr Kidiss
Créé le 29.05.20, modifié le 29.05.20

C'est un tueur silencieux ! Le tabagisme fait des ravages en Afrique, là où la consommation de tabac ne cesse d'augmenter. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 80 % des 1,1 milliard de fumeurs dans le monde vivent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. 

Bien que le tabagisme soit l’un des principaux facteurs de risque de plusieurs maladies chroniques, comme le cancer, les affections pulmonaires et les maladies cardiovasculaires, il est très répandu dans tout le continent. Chaque année, le tabagisme est à l’origine de plus de 8 millions de décès dans le monde, entraînant la mort d’environ un consommateur sur deux. Dans la Région africaine de l'OMS qui ne comprend pas le Maroc, la Tunisie, le Djibouti, le Soudan et la Somalie, on estime que près de 146.000 adultes âgés de 30 ans au moins meurent chaque année de maladies liées à la consommation de tabac. Mais ce n'est pas tout : premier facteur de cancer dans le monde, le tabagisme est aussi le premier facteur de risque de cancer du poumon et le premier facteur de risque évitable pour plusieurs autres types de cancers. 

Comment l'Afrique lutte contre le tabagisme

En 2019, une enquête publiée par l'ONG Public Eye montrait que les cigarettes produites pour l'Afrique sont plus chargées en substances nocives et addictives que celles qui circulent en Europe. 

Si des pays comme le Sénégal, Maurice, le Tchad, l'Ouganda, le Kenya et les Seychelles ont lancé les politiques anti-tabac les plus prometteuses du continent, d'autres pays comme le Maroc et l'Algérie - qui font partie des plus gros consommateurs de tabac en Afrique - semblent à la traîne. Certes, la majorité des pays africains ont mis en place des mesures de sur-taxation des cigarettes, tout en interdisant la publicité directe ou indirecte sur le tabac. Mais dans l'ensemble, "l'Afrique est très en retard dans la lutte contre le tabagisme aussi bien au niveau des législations qu'au niveau de la lutte citoyenne" estime le bureau régional de l'OMS Afrique. Vu le manque de prévention, l’OMS laisse entendre que le tabagisme va exploser en Afrique, à l’horizon 2025.  Maintenant, c'est à nous d'éviter que le tabac ne gagne la partie !

  • Tabac
  • Addictologie
  • Santé publique
  • Epidémie
  • virus