Grossesse

Prématurité en Afrique : ces facteurs qui peuvent favoriser un accouchement prématuré

Certains facteurs de risques entraînant la prématurité peuvent être évités ! 

La prématurité peut avoir de graves conséquences sur la santé de l'enfant. Certains facteurs sont connus pour augmenter le risque d'accouchement prématuré et bonne nouvelle : les femmes peuvent agir pour se protéger. 

Par Alicia Mihami
Créé le 17.11.20, modifié le 17.11.20

Accoucher prématurément peut avoir un impact à vie sur la santé de votre enfant ! Alors pour prévenir les risques d'accouchement avant la fin de la gestation, il faut surveiller quelques facteurs de risque. La consommation de tabac et d'alcool notamment sont connus pour précipiter l'accouchement. Il est donc vivement recommandé d'arrêter de fumer et boire durant toute la grossesse ! Si vous avez du mal à vous tenir à ces restrictions, un médecin généraliste peut vous aider. La consommation de drogues est également un facteur de risque pour la prématurité.

Un travail très pénible avec station debout prolongée ou port de charges lourdes, ou encore un temps de trajet long sont aussi problématiques. Il n'est pas toujours possible d'aménager le travail durant la grossesse mais le repos en dehors est indispensable, et parfois un arrêt de travail est indiqué. Par contre la consommation de café et la prise de poids de la mère durant la grossesse n'ont pas d'impact, mangez donc à votre faim ! Et pour démonter un mythe encore trop répandu, les rapports sexuels sont parfaitement autorisés  (sauf si, dans des cas exceptionnels, le gynécologue les a interdits). Aucun risque de blesser bébé !

Les autres facteurs de risque d'accouchement prématuré

Votre âge a aussi son rôle à jouer ! Avant 18 ans ou après 35 ans le risque de prématurité est plus élevé. Des antécédents de fausse couche, des grossesses à répétitions peuvent aussi augmenter vos chances d'accoucher prématurément. Et au cours de la grossesse, surveillez votre état de santé général : une fièvre élevée peut aussi être dangereuse pour vous et votre bébé.

Des affections médicales peuvent également favoriser la prématurité :  des affections du placenta comme des malformations, ou encore les anomalies liées aux chromosomes du bébé, un diabète, une infection urinaire ou vaginale non dépistée et non traitée, une fibrome situé dans la cavité de l'utérus etc. Un gonflement des mains, jambes, ou du visage, peut également être un signe avant-coureur !Le plus souvent, le gynécologue adapte la surveillance de la grossesse et prescrira éventuellement un arrêt de travail si le risque est élevé. C'est pour cela qu'il est important d'avoir un médecin pour vous accompagner dans votre grossesse. 

  • Grossesse
  • Enfant
  • Maman & bébé
  • prématurité
  • Afrique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.