Sexualité

Sexualité : comment lutter contre l'éjaculation précoce ?

L’éjaculation précoce entraîne souvent des tensions dans un couple (Illustration)  Source : Shutterstock

L'éjaculation précoce ou prématurée est très perturbante, même quand le/la partenaire est compréhensif. Pourtant, des solutions existent et AlloDocteurs.Africa vous en dit plus.

Par Badr Kidiss
Créé le 05.02.20, modifié le 13.02.20

Si de nombreux  hommes africains sont concernés par l'éjaculation précoce, ce sujet reste "tabou" dans beaucoup de foyers. Sans doute par honte, la plupart des hommes ne vont jamais consulter un médecin pour des problèmes sexuels. Pourtant, les solutions sont nombreuses.  

 Selon les études, la durée moyenne d'un rapport, entre le début de la pénétration et la survenue de l'éjaculation, est de 5,4 mn à 10 minutes. Et on parle officiellement d'éjaculation prématurée lorsque le temps de pénétration est inférieur à 3 minutes. Deux autres critères sont nécessaires  : l'homme doit se sentir incapable de retarder la survenue de son éjaculation, et souffrir de la situation. 

Ce trouble de l'érection peut être à l'origine de frustrations pour la partenaire, qui n'a pas vraiment le temps de prendre du plaisir. C'est aussi une source de conflits dans le couple.  

Mais pourquoi l'éjaculation devient-elle précoce ? 

De nombreux spécialistes pensent que l’éjaculation prématurée, lorsqu'elle survient après une période où tout se passait bien, résulte presque exclusivement de l’anxiété ou de causes psychologiques. D'autres pensent qu’elle est due à une sensibilité particulière du pénis.  Lorsqu'elle a toujours existé, il est fort probable qu'un facteur génétique favorise la survenue de ce trouble sexuel. 

Plus rarement provoquée par une maladie, l'éjaculation prématurée peut être favorisée par une inflammation de la prostate, une activité excessive de la thyroïde ou une infection de la prostate. 

De plus, l'éjaculation prématurée peut être associée à un trouble de l'érection (impuissance).  

Ce qu'il faut faire

Pour en finir avec l'éjaculation prématurée, il faut comprendre qu'elle correspond à une difficulté à gérer son excitation : l’excitation sexuelle est propulsée trop vite et trop haut, ce qui entraîne une éjaculation trop rapide. Il faut donc apprendre à diminuer son excitation. Pour cela, il est conseillé de :

  • Faire l'amour fréquemment et ne pas éviter les rapports
  • Apprendre à se connaître grâce à la masturbation et à reconnaître les sensations qui précèdent l'éjaculation (tension à la base du pénis ou au niveau du gland, chaleur dans le bas-ventre, etc) 
  • Se masturber avant les rapports pour retarder l'éjaculation
  • Utiliser la technique "arrêt-démarrage" ou la technique de "compression". La première consiste à s'arrêter durant 30 secondes dès que l'on sent les sensations annonçant l'éjaculation. La seconde nécessite de comprimer pendant 10 à 20 secondes la partie du pénis où la tête (gland), au moment où l'éjaculation semble la plus proche. La première est plus facile à réaliser que la seconde. 

Mais dans certains cas, il est nécessaire de consulter un médecin qui peut prescrire des médicaments adaptés à votre cas, tout en vous permettant de verbaliser vos frustrations à travers une thérapie. Le médicament de référence est la dapoxétine, à  prendre 1 à 2 heures avant le rapport. Tous les pays n'en disposent pas donc d'autres médicaments peuvent être utilisés, comme certains antidépresseurs comme la paroxétine ou la clomipramine, à prendre en continu ou 4 heures avant le rapport.

Source : Le Manuel MSD
  • Afrique
  • Sexualité
  • Santé publique
  • Santé sexuelle

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.