Société

Colère des pharmaciens marocains, ils n’annulent pas leur sit-in !

Face au silence du ministère de la Santé, les pharmaciens n’annulent pas leur sit-in  Source : Pixabay

Pénurie, baisse des prix, manque d’organisation interne… au Maroc, les pharmaciens tirent la sonnette d’alarme et organisent un sit-in.
Par Sabrina El-Faïz
Créé le 24.01.20, modifié le 30.01.20

Ils sont furieux... et le font savoir ! Le 10 février prochain sera l’occasion pour des milliers de pharmaciens marocains de s’exprimer et de faire entendre leur point de vue devant le siège du ministère de la Santé, à Rabat.           

Depuis une centaine de jours que le nouveau ministre de la Santé est en poste, il n’a pas donné suite aux réclamations des pharmaciens. Les deux groupes devaient notamment discuter du plan d'action bilatéral, réalisé en collaboration avec les deux parties en 2018. Un plan d’action en 19 points qui avaient déjà été discutés sous le mandat du prédécesseur Anas Doukkali, à en croire la déclaration de Mohamed Lahbabi, président de la Confédération des syndicats des pharmaciens du Maroc à Le360

Baisse des prix et pénuries

Outre ce sujet, s’ajoute la baisse des prix des médicaments. Si elle a fait de nombreux heureux auprès des patients, elle se serait faite aux dépens des pharmaciens.

Enfin, arrive le sujet chaud du moment : la pénurie de médicaments qui met les pharmaciens dans une mauvaise posture. Face au silence du ministère de la Santé, les professionnels du secteur se disent inquiets pour la suite des travaux entrepris jusque-là qui ne verront peut-être pas le jour.

Source : Le 360
  • Maroc
  • Pharmacie
  • Médicaments
  • Santé publique