Santé publique

L'anosmie, un handicap invisible et méconnu en Afrique

L'anosmie est un handicap invisible, aux conséquences méconnues (Image d'illustration) 

Vous passez devant la boulangerie et vous humez l'odeur du pain frais. Mais vous vous apercevez que vous ne sentez rien. Vous êtes victime d'une perte d'odorat qui peut parfois se conjuguer à une perte du goût, qu'on appelle anosmie. Un dysfonctionnement qui toucherait des millions de personnes en Afrique.

Par Alicia Mihami
Créé le 25.02.21, modifié le 26.02.21

L’odeur de la chebakia (une pâtisserie marocaine), du baobab, de la boulangerie... Ce sens indispensable qu'est l'odorat, des millions d'Africains ne l'auraient plus. Ils sont touchés par ce que l’on appelle l’anosmie, un trouble qui se caractérise par l’absence totale d’odorat.

Très peu de données sur l'anosmie circulent en Afrique, mais on estime qu'entre 1 et 5% de la population mondiale en souffrirait. Un taux qui a sans doute augmenté depuis l'apparition du coronavirus (Covid-19), pour lequel la perte du goût et de l’odorat a très vite été identifiée comme l'un des principaux symptômes. A l'occasion de la journée mondiale de l'anosmie, ce 27 février, AlloDocteurs Africa vous dit tout sur cet handicap invisible. 

Des causes multiples

L'anosmie est due à différentes pathologies. Elle peut être congénitale et donc présente depuis la naissance, ou bien apparaître suite à un rhume, une sinusite, une allergie ou bien à cause de l'apparition de polypes, c'est-à-dire une excroissance anormale de tissus au niveau des muqueuses qui empêche les capteurs olfactifs de fonctionner correctement. L'anosmie est le plus souvent temporaire. Mais dans certains cas, elle s'installe pour de bon. Certaines personnes atteintes de ce trouble ne retrouvent plus jamais l'odorat. 

La perte de l'odorat peut sembler anodine, voire être considérée comme un avantage : finies les mauvaises odeurs penseront certains. Mais l’impact que peut avoir une telle altération des sens est sous-estimé. En cas d'incendie ou de fuite de gaz par exemple, une personne qui souffre d'anosmie ne pourra pas être alertée par l'odeur, ce qui peut mettre sa vie en danger ! De même, un anosmique (nom d'une personne atteinte d'anosmie) ne pourra pas compter sur son odorat pour identifier un produit périmé, comme le lait ou le poisson, ce qui l'expose à un risque accru d'intoxication alimentaire. 

L'agueusie, un trouble annexe

L’odorat est un sens très précieux, qui joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de toute la sphère ORL, c'est-à-dire toute la région de la tête et du cou (oreilles, nez, bouche, gorge). Quand le nez est touché, d'autres sens peuvent être affectés. Dans le cas d'un très gros rhume ou d'une sinusite par exemple, le patient peut ressentir une sensation d'assourdissement liée au fait que son nez est très bouché. Surtout, l'anosmie est très souvent associée à la perte du goût, qu'on appelle agueusie. Car le nez et les papilles travaillent ensemble pour permettre au cerveau de reconnaître les goûts et les odeurs. La perte d'un des deux sens peut donc facilement affecter l'autre.

L'agueusie peut aussi être due à une paralysie faciale, au vieillissement, au tabagisme, à un cancer ou encore à la prise de certains médicaments. Si elle est prolongée, elle peut entraîner l'apparition d'autres pathologies chez le patient, notamment des troubles du comportement alimentaire, liés à la frustration de ne plus ressentir aucune sensation au moment des repas. L'anosmie et l'agueusie sont des handicaps invisibles qui peuvent sérieusement abîmer notre rapport aux autres. Ils peuvent avoir des conséquences sur la vie quotidienne, la santé physique et psychologique. À long terme, ils peuvent même s’accompagner de symptômes dépressifs.

Comment y remédier

Avant de vouloir soigner une anosmie, il faut réaliser des tests qui vont permettre de voir s'il s'agit d'un problème quantitatif (on ne sent pas assez) ou un problème qualitatif (on ne va pas sentir toutes les odeurs). Il est donc très important avant de faire une rééducation d'identifier exactement le problème. Ensuite, concernant la rééducation, tout dépend si la perte de l'odorat est définitive ou pas. D'où l'importance de consulter votre médecin, ou un ORL (le médecin spécialiste de la sphère ORL : oreilles, nez, gorge, glandes salivaires) dès que vous perdez l'odorat.

  • Journée Mondiale
  • Anosmie
  • Rhinite
  • Rhume
  • Sinusite
  • Coronavirus
  • Santé publique
  • Santé mentale
  • Handicap

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.