Santé publique

Hypertension, diabète... le Maroc veut moins de sel dans son pain

Au Maroc, le ministère de la Santé veut du pain moins salé !  Source : Pixabay

Le diabète, l'hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, le cancer et les maladies respiratoires sont les maladies "non transmissibles" qui font des ravages au Maroc... le ministère veut que les boulangers fassent du moins salé. 

Par Badr Kidiss
Créé le 10.02.20, modifié le 10.02.20

Certains le considèrent comme l'ennemi public n°1 ! Pourtant, le sel - dont le nom scientifique est chlorure de sodium - est indispensable à notre organisme. Grâce à sa teneur en sodium, le sel permet de réguler la répartition de l'eau dans le corps, faciliter la contraction des muscles ou encore réguler la pression artérielle. Mais il ne faut surtout pas en consommer beaucoup ! L'excès de sel peut entraîner le vieillissement de la peau et favoriser l'apparition des maladies non transmissibles (MNT) comme le diabète, l'hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires, le cancer et les maladies respiratoires. C'est pour ça qu'au Maroc, là où près de 30% de la population est hypertendue, le ministère de la Santé veut qu'on mange moins salé. 

Considéré comme l'un des principaux "révélateurs" de goût, le sel trouve toujours une place de choix sur la plupart des tables du Royaume. Selon les chiffres du ministère, plus de 13% de la population a l'habitude d'ajouter du sel aux plats avant ou pendant les repas. Si les autorités nous conseillent de ne plus ajouter notre grain de sel, c'est parce qu'il est déjà présent dans plusieurs aliments de base : les fromages, le pain, les charcuteries, les plats préparés ou même les pizza. Du coup, nous mangeons trop de sel. Selon les dernières estimations du ministère, 50% des Marocains mangent près de douze gramme par jour, à l'heure où l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de ne pas en consommer plus de cinq grammes par jour. De quoi pousser le ministère de Khalid Ait Taleb à s'attaquer à l'un des aliments les plus consommés au Royaume : le pain. 

Moins salé s'il vous plait ! 

Entre les Marocains et le pain, c'est le grand Amour. Chaque jour, on consomme en moyenne 3,5 pains par personne. Autant dire que la situation est urgente dans un pays où, d'après une étude sur "le pain boulanger et sa teneur en sel", le quart des boulangeries ne font qu’estimer la dose de sel à mélanger avec la farine. 

"L'apport en sel de cet aliment dépasse, à lui seul, les recommandations de l'OMS en terme de consommation quotidienne du sel", affirment les auteurs de cette enquête. 

Alors que l'excès de sel pourrait, selon les scientifiques, être à l'origine de 2,3 millions de décès chaque année dans le monde, le ministère de la Santé veut traiter le problème à la racine : la surconsommation de pain. C'est pour cela qu'il encourage la fédération des boulangers à réduire le sel dans le pain. Encore faut-il qu'on apprenne à manger moins salé... 

  • Maroc
  • Diabète
  • Cancer
  • Hypertension

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.