Santé publique

Cancer : Les Marocaines font bouger les politiques !

Les Marocaines réclament une meilleure prise en charge du cancer ! 

Alors qu'une campagne sur les réseaux sociaux appelle à une meilleure prise en charge du cancer au Maroc, les politiciens commencent à réagir. Si bien qu'un fonds pour lutter contre le cancer pourrait bientôt voir le jour... 
Par Badr Kidiss
Créé le 26.12.19, modifié le 26.12.19

Les Marocaines l'ont fait ! Il y a quelques semaines, plusieurs femmes malades du cancer ont lancé une campagne sur FaceBook, sous le Hashtag #مابغيناش_نموتو_بالسرطان (On ne veut pas mourir du cancer), pour exiger notamment la prise en charge rapide des patients et la gratuité des soins. Aujourd'hui, ce cri de détresse mobilise même plusieurs acteurs associatifs, des journalistes et des professeurs en médecine. A tel point qu'une pétition qui appelle à la création d'un fonds pour lutter contre le cancer vient de voir le jour ! 

Cette pétition coïncide aussi avec la réaction du ministère de la Santé, Khalid Aït Taleb, qui assure avoir "pris des mesures urgentes, en partenariat avec la Fondation Lalla Salma pour lutter contre le cancer, afin de fournir des médicaments au plus tard en janvier 2020". Tout en promettant "l'octroi de licences exceptionnelles pour importer des médicaments anticancéreux avec l'engagement de les enregistrer au niveau national". 

Des pistes pour lutter contre la pénurie de médicaments 

Alors que les pénuries de médicaments se multiplient au Maroc et ailleurs, le ministre de la Santé veut mettre en place une nouvelle politique pharmaceutique qui vise à conclure des accords avec différentes unités de fabrication de médicaments afin d'éviter les ruptures de stock. 

Si plusieurs malades du cancer regrettent les coûts de traitement élevés, Khalid Aït Taleb prépare actuellement un nouveau projet de loi qui permettrait de revoir à la baisse les prix des médicaments anticancéreux. 

  • Maroc
  • Cancer
  • Médicaments