Santé publique

Au Bénin, tous les nouveaux nés reçoivent gratuitement le vaccin contre l'hépatite B

La vaccination a la naissance est au coeur de la lutte contre l'hépatite B (Image OMS) 

En République du Bénin,  tous les enfants qui naissent dans les maternités sont désormais systématiquement vaccinés contre l'hépatite B.  Le gouvernement béninois veut réduire considérablement le taux de personnes malades des hépatites dans le pays. 

Par Léonard Kabo
Créé le 14.01.21, modifié le 15.01.21

"Enfants vaccinés, enfants sauvés" dit-on. Suite à une décision du gouvernement béninois, la vaccination à la naissance contre l'hépatite B devient une réalité : depuis octobre, aux Bénin, tous les nouveaux-nés reçoivent systématiquement et gratuitement le vaccin contre l'hépatite B à la maternité. Quelques mois après l'entrée en vigueur de cette décision gouvernementale, le constat est plutôt reluisant : le vaccin contre l'hépatite B est disponible dans tous les centres de naissance du pays.

Par le passé, le vaccin était prescrit aux parents, qui devaient se le procurer et vacciner leur petit seulement quand la mère avait fait de l'hépatite pendant la grossesse. Mais force est de constater que le taux de personnes souffrant de l'hépatite s'accroît de jour en jour. Un constat qui a motivé ce nouveau protocle : désormais, les choses ne seront plus comme avant et aucune sélection ne sera faite dans les candidats à la vaccination.

Le vaccin devient un automatisme

"Dès qu'on sort un enfant, on le vaccine systématiquement dans la salle d'accouchement" nous a confirmé Madame Adjaho Faouzatou, infirmière responsable de la vaccination au Centre Hospitalier Universitaire Départemental du Borgou (Chud-Borgou). Une décision qui réjouit fortement les femmes : "L'hépatite B ne pourra plus tuer nos enfants" se rassure Albertine, mère d'un nouveau-né.

Tout est mis en place pour assurer la continuité de ce nouveau protocole et le processus est déjà bien rodé. Le service de vaccination ne fonctionnant qu'en semaine, des doses du vaccin sont mises à disposition en salle d'accouchement pour permettre la vaccination des enfants qui naissent pendant le weekend. Le vaccin est conservé dans une glacière dont la température est comprise entre 2 et 8 degrés afin de garder toutes ses propriétés et son efficacité.

L'hépatite, un problème de santé publique

L'hépatite B inquiète toujours en Afrique. Cette infection du foie, qui est causée par le virus B (VHB), se transmet généralement par contact avec du sang ou d'autres liquides biologiques, lors de rapports sexuels avec une personne infectée ou en cas de cas de partage de seringues ou aiguilles lors de la consommation de drogues injectables.  

Au niveau mondial, près de 260 millions de personnes vivent avec une infection chronique par le VHB selon l'OMS et rien qu'en 2015, on déplorait 887.000 décès lié à l'hépatite B. La meilleure stratégie pour faire reculer l'hépatite est la vaccination, notamment à la naissance, ainsi que le traitement préventif des femmes enceintes. Le Bénin est donc sur la bonne voie pour dire adieu à l'hépatite B !

  • Hépatite B
  • Bénin
  • Vaccin
  • Accouchement
  • Grossesse
  • Maman & bébé
  • Santé publique
  • Epidémie

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.