Covid-19

Covid-Organics, artemisia... l’OMS et les CDC Afrique encouragent la médecine traditionnelle

Notre continent a une longue histoire de médecine traditionnelle (photo d'illustration)  Source : OMS / Ernest Ankomah

Tisanes à base d'artemisia, décoctions, épices, fruits ou légumes... depuis l'apparition du coronavirus (Covid-19) en Afrique, la médecine traditionnelle a le vent en poupe. De quoi pousser l'OMS et les CDC Afrique à appuyer la recherche de thérapies alternatives. 

Par Badr Kidiss
Créé le 27.07.20, modifié le 27.07.20

Depuis l'apparition du coronavirus (Covid-19) sur le sol africain, les promesses de guérison les plus diverses fleurissent en Afrique. Tisanes à base d'artemisia, décoctions, épices, fruits ou légumes... Sur les marchés ou dans les officines, la liste est longue des remèdes dont les tradipraticiens vous affirment, une main sur le coeur et, souvent, l'autre sur le porte-monnaie, qu'ils repoussent ou soignent la Covid-19.

Face à cette situation, et à l'heure où le Covid-Organics de Madagascar est de plus en plus décrié, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) viennent de lancer un Comité consultatif d'experts chargé de fournir un soutien et des conseils scientifiques indépendants aux pays sur la sécurité, l'efficacité et la qualité des thérapies de médecine traditionnelle, face à la Covid-19. 

"L'intérêt pour la médecine traditionnelle en tant que traitement potentiel contre la COVID-19 est croissant en Afrique. Au moment où le monde se lance à la recherche de traitements et de vaccins contre le virus, la recherche sur les médecines traditionnelles et orthodoxes en tant que thérapie potentielle de la COVID-19 doit être fondée sur la science, et ce jour marque une étape importante dans le soutien de ces efforts", explique la Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l'OMS pour l'Afrique. 

Des essais cliniques de médicaments traditionnels

Le Comité régional d'experts sur la médecine traditionnelle de la Covid-19 appuiera les différents pays du continent pour mener des essais cliniques de médicaments traditionnels en conformité avec les normes internationales. Il regroupera les compétences au sein du continent, accélérant ainsi le rythme et élevant les normes de la recherche, en particulier la recherche clinique sur les nouvelles thérapies issues des médecines traditionnelles contre la maladie à coronavirus (Covid-19). 

Il se chargera ainsi notamment de surveiller la conduite des essais cliniques et de renforcer la capacité des chercheurs. Son apport permettra également de faciliter l'enregistrement des médicaments issus de la pharmacopée traditionnelle jugés sûrs et efficaces. 

"Étant donné que les membres du comité sont des chercheurs de renommée internationale et des autorités réglementaires nationales, les résultats des essais cliniques seront reconnus au niveau international", précise la Dr Dre Ossy Kasilo, conseillère régionale chargée de médecine traditionnelle pour le bureau régional de l’OMS en Afrique, lors d’une interview avec ONU Info

Source : ONU Info
  • Coronavirus
  • Afrique
  • Médecine traditionnelle
  • Epidémie
  • virus

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.