Covid-19

Coronavirus : l'Afrique ne va pas renoncer au vaccin AstraZeneca

Le vaccin d'AstraZeneca a toujours la côte en Afrique (photo d'illustration) 

Alors que son efficacité est remise en question, le vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19 conserve la confiance de la plupart des pays africains. 

Par BK avec AFP
Créé le 11.02.21, modifié le 11.02.21

On ne l'abandonne pas ! Alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé que le vaccin d'AstraZeneca peut être administré aux personnes âgées de plus de 65 ans, la plupart des pays africains vont continuer à l'utiliser. Et ce, malgré les questions sur son efficacité sur le variant sud-africain, a indiqué jeudi l'agence de santé publique de l'Union africaine (UA).

Pays officiellement le plus touché du continent par la pandémie de coronavirus, l'Afrique du Sud s'est dite prête mercredi à revendre ou échanger un million de doses du vaccin AstraZeneca qu'elle a écarté au profit de celui de Johnson & Johnson quand son efficacité sur le variant local du coronavirus a été mise en doute. Les autorités sud-africaines avaient auparavant reporté le début d'une très attendue campagne de vaccination, prévue cette semaine avec la première cargaison de vaccins contre le coronavirus arrivées dans le pays, constituée d'un million de doses de vaccin AstraZeneca.

"Nous n'allons pas du tout mettre de côté le vaccin AstraZeneca", a déclaré lors d'une conférence de presse John Nkengasong, directeur des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC).

Un variant sud-africain qui se propage

Le variant du virus découvert en Afrique du Sud a désormais été recensé dans au moins six autres pays d'Afrique - Botswana, Comores, Ghana, Kenya, Mozambique et Zambie -, mais il n'y a aucune "étude complète sur la durée" démontrant que ce variant est dominant dans aucun de ces pays, a fait savoir Nkengasong. "C'est un bon vaccin sans le variant et le variant n'aura un impact que s'il submerge un pays".

Concernant les pays africains où le variant n'a pas été détecté - soit la très grande majorité -, "nous recommandons qu'ils procèdent au déploiement du vaccin AstraZeneca", a poursuivi Nkengasong: "Pour les pays qui n'ont pas identifié (chez eux) ce variant, il n'y a absolument aucune raison qu'il n'y soit pas utilisé".

L'Afrique a jusqu'ici été relativement épargnée par la pandémie et ne compte que pour environ 3,5% des cas de Covid-19 et 4% des décès dans le monde, selon les données d'Africa CDC. Mais de nombreux pays africains font face actuellement à une seconde vague qui voit une accélération du nombre d'infections, et se démènent pour tenter de se procurer suffisamment de doses de vaccin. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a qualifié de "réaliste" l'objectif de vacciner 30% de la population du continent d'ici la fin de l'année.

  • Afrique
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • virus
  • Vaccin
  • Union Africaine
  • OMS
  • Afrique du Sud

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.