Covid-19

Coronavirus au Cameroun : les prix du citron et du gingembre s'envolent

Du citron vert chèrement vendu dans un marché doualais au Cameroun  Source : AlloDocteurs.Africa / Marinette Nguimfack Standley

Les rumeurs et réseaux sociaux ont fait, à tort, du citron et du gingembre la solution miracle pour prévenir le Covid-19. Sur les marchés, leur prix explosent !

Par Marinette Nguimfack Standley
Créé le 13.04.20, modifié le 14.04.20

"4 citrons à 1000 francs ? N’exagérez pas ! Toujours parce qu’on dit que ça prévient le Covid-19 ?", s'agace une client mécontente face à une vendeuse... Pas étonnant lorsque l'on se souvient que cet agrume, très prisé en cette période d’urgence sanitaire, coûtait 50 francs l'unité il y a quelques mois ! Non loin, c’est une autre plainte qui résonne dans l’atmosphère matinale et peu bruyante de ce marché de la ville de Douala. ‘’Le tas de "Njinja ’’ (gingembre en langue locale) qui coûtait 100 francs, vous dites maintenant que c’est 500 francs ?" questionne une sexagénaire, qui n’en revient pas du nouveaux prix de cet aliment, longtemps vendu à vil prix pour une quantité satisfaisante. 

Pour en savoir plus sur la raison de cette surenchère, AlloDocteurs.Africa a interrogé leurs vendeuses, qui ont répondu d'un même voix : la cherté de la marchandise d'origine. Selon la vendeuse de citron, le sac de 75 kilos lui a coûté plus de 120.000 francs ! Alors qu’on achetait la même quantité, il y a encore quelques semaines, à 90.000 voire 75.000 francs. "On ne peut pas vendre pour perdre. Celui qui ne veut pas acheter laisse !’’, conclut-elle d’un ton catégorique. La vendeuse de gingembre, à son tour, n’en démord pas : ’’Le sac que tu vois-là coûtait 14.000 francs. Maintenant si tu n’a pas 40.000 francs voire 48.000 francs, on ne te le vend pas ! Nous sommes obligés de vendre cher. Sinon, tu n’auras ni le bénéfice, ni même récupéré ton capital", justifiant cette flambée des prix.

Le Covid-19 à l’origine de la hausse ?

Au Cameroun, beaucoup pensent que des messages sans cesse relayés sur les réseaux sociaux notamment via Whatsapp, sont la principale raison de cette hausse des tarifs. Cela fait plus d’un mois, que les mérites du citron et du gingembre sont vantés du matin au soir, certains affirmant qu’ils préviennent le Covid-19. Ils sont accompagnés de petites vidéos de 30 secondes à 3 minutes montrant la préparation de ces deux aliments auxquels s’ajoutent d'autres ingrédients.

Des partages qui n’ont pas laissé de nombreux internautes indifférents, à l’instar de Jean Daniel, qui nous raconte : ‘’Au départ, ça ne me disait rien mais un soir, j’ai ressenti des sensations bizarres au niveau de la gorge... A tout moment, elle était sèche. J’ai directement pensé au coronavirus. Je me suis précipité à imiter ce que j'ai vu dans une vidéo : j'ai écrasé le Njinja, l'ail, le citron, l'oignon et fait une infusion.... Avant de boire, j’ai ajouté du miel et après deux jours, je n’ai plus rien ressenti. Je ne sais pas si c’est psychologique, mais cela a marché ’’, conclut-il en riant.

Pas mauvais... mais pas un miracle !

Si le mélange gingembre et citron a été très vite adopté par de nombreux camerounais, c’est sans doute parce qu'ils estiment qu’il renforce le système immunitaire, nécessaire pour bien affronter la grippe, et par ricochet, le Covid-19 au cas où on l’aurait contracté. Ce mélange permettrait aussi de prévenir, voire de soulager certains maux de la saison pluvieuse ou d’hiver : angine, coup de froid, rhume, toux, maux de tête....

Les médecins sont plus prudents mais pas hostiles à ce cocktail. "Tout ce qui nous permet de nous sentir mieux, tout ce qui nous donne confiance et tout ce que vous considérez comme inoffensif peut, sans doute, avoir un effet positif sur la santé. Mais ce n’est pas la même chose que de dire que c’est efficace contre la maladie", a déclaré lors d’un point de presse au début du mois, Michael Ryan, Directeur exécutif chargé du Programme de gestion des situations d’urgence sanitaire pour l’OMS. "Je conseillerais donc aux gens s’ils ont des agents préférés, tels le citron, le gingembre ou le miel, de continuer à s’en servir pour se maintenir pendant la maladie. Mais évitons de faire des suppositions infondées que quelque chose puisse soigner le Covid-19. Pour le moment aucune thérapie confirmée n’existe", a-t-il déclaré. AlloDocteurs.Africa vous le rappelle. Le respect des mesures barrières - distance sociale et lavage des mains - reste la principale voie de recours pour ne pas contracter le virus. Prenez soin de vous !

Source : Îles aux épices
  • Cameroun
  • Douala
  • Coronavirus
  • Alimentation
  • fake news

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.