Covid-19

Coronavirus au Cameroun : le port du masque devient obligatoire

Au Cameroun, le port du masque devient obligatoire (photo d'illustration) 

Au Cameroun, le Premier Ministre Dion Ngute a prescrit le port obligatoire du masque dans tous les espaces publics, face au Covid-19, qui touche plus de 800 personnes dans le pays. Les transgressions seront sanctionnées d'une amende

Par Marinette Nguimfack Standley
Créé le 13.04.20, modifié le 14.04.20

"Généralisation du port du masque à compter du lundi 13 avril 2020 dans tous les espaces ouverts au public". Le message est clair. C’est l’une des 7 nouvelles mesures additives prescrites par le Chef du gouvernement camerounais il y a quelques jours. A l’heure actuelle, le pays compte près d'un millier de cas positifs. Bien que le ministère de la santé publique ait annoncé qu'une centaine de malades en étaient déjà guéris, avec au compteur 12 décès, la situation demeure préoccupante et le virus continue a se répandre. D’où l’ajout d’autres mesures par le premier ministre pour multiplier les chances de stopper définitivement  la propagation de cette infection virale. 

Les nouvelles mesures gouvernementales

En plus de la première mesure sur les masques, Dion Ngute a ordonné :

  • La production locale des médicaments (Chloroquine), des tests de dépistage, des masques de protection, des gels hydro-alcooliques
  • La mise en place des centres spécialisés de traitement de Covid-19 dans tous les chefs lieux des régions
  • L’intensification de la campagne de dépistage avec la collaboration du centre Pasteur
  • La multiplication des campagnes de sensibilisation en zones urbaines et rurales, autant dans les langues officielles que locales
  • La poursuite des activités essentielles à l’économie dans le strict respect des directives du 17 Mars 2020 et des gestes barrières
  • La sanction systématique de tout contrevenant aux mesures de restrictions en vigueur et de confinement imposées aux personnes à risques.

Ces mesures ont été adoptées au cours d’une réunion qui s’est déroulée en mode vidéoconférence dans ses services. Quant à la sanction, l’amende est de 6000 francs pour tout usager ne possédant pas de masque ; et 2000 francs pour celui qui l’a sans le porter. Cette annonce fait débat dans le pays et a été très mal perçue par certains Camerounais, qui ont malgré tout commencé à concevoir leur propre masque, à l'aide de bandanas ou de mouchoirs en tissu. Par ailleurs, ils invitent les pouvoirs publics à la distribution sans condition de ces "cache-nez" à la population, pour espérer gagner le combat contre la propagation du Covid 19. Car, disent-ils, “ à l'impossible nul n'est tenu ” .

AlloDocteurs.Africa vous le rappelle. Le respect des mesures barrières - distance sociale et lavage des mains - reste la principale voie de recours pour ne pas contracter le virus. Prenez soin de vous !

Source : CRTV Web
  • Masque de protection
  • Cameroun
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • virus