Santé publique

Madagascar accélère dans la lutte contre la rage

A Madagascar, la rage fait encore des ravages (Illustration)  Source : OMS

Alors que la rage sévit toujours à Madagascar, l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) vient d'offrir 100.000 nouveaux doses de vaccins contre la rage à l'Etat malgache. 
Par Badr Kidiss
Créé le 26.12.19, modifié le 26.12.19

A Madagascar, la rage tue encore. Chaque année, plus de 20 Malgaches meurent de cette maladie. Rien que cette année, 90 chiens atteints de la rage ont été identifiés sur le territoire. Face à cette situation, les autorités ont décidé de lancer une campagne de vaccination gratuite pour les chiens et les chats errants. 

Mais pour se débarrasser de cette maladie infectieuse qui est presque toujours mortelle une fois que les signes sont apparus, la vaccination s'impose. C'est pour cela que l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a fait un don de 100 000 nouvelles doses de vaccins antirabiques (contre la rage) à l’Etat malgache. Mais ce n'est pas tout. Alors que le ministre de l'Elevage a assuré que la lutte contre la rage est une priorité pour l'Etat, la Commission de l'Océan Indien a décidé de soutenir financièrement Madagascar. 

La rage fait des ravages dans le continent

Du Maroc à Madagascar, plusieurs pays africains sont encore touchés par la rage. Au niveau continental, cette maladie tue chaque année plus de 20.000 personnes. La maladie, qui se transmet essentiellement par les morsures ou griffures de chiens ou chats infectés, est même à l'origine de la mort d'une personne sur 9.

A Madagascar, les régions d’Androy (sud), de Bongolava (sud du centre) et d’Alaotra Mangoro (nord-est) sont les plus touchées par cette maladie. 

  • Madagascar
  • Animaux
  • Rage