Environnement

Attaque de requins : pourquoi les Réunionnais souffrent encore ?

Le requin-tigre est l'un des plus des requins les plus agressifs à La Réunion  Source : Shutterstock

L'île de La Réunion est sans cesse menacée par des attaques de requins. Mais comment se fait-il que ce prédateur naturel soit toujours aussi mortel en 2019 ? AlloDocteurs.Africa fait le point avec vous.
Par Badr Kidiss
Créé le 20.11.19, modifié le 20.11.19

Les chiffres sont alarmants : depuis 2011 et le début de la "crise des requins", La Réunion a enregistré plus de 30 attaques de cet animal marin qu'on appelle aussi squale ou sélachimorphe. Mais ici plus qu'ailleurs, les attaques de requins sont souvent mortelles (42% des attaques tuent à La Réunion contre une moyenne de 8% au niveau mondial).

Si la baignade et toutes les activités nautiques - hors lagon - sont interdites à La Réunion par arrêté préfectoral depuis juillet 2013, nombreuses sont les personnes qui - motivés par la beauté des plages - n'hésitent pas à enfreindre cette règle pour nager ou surfer dans les eaux réunionnaises. Il est même de plus en plus fréquent que les squales s'aventurent dans les lagons de la côte ouest, au grand dam des amoureux de la mer. 

Pourquoi les attaques continuent ?  

Source : Shutterstock

On distingue plus de 400 espèces requins. Du requin-baleine qui est le plus gros poisson du monde au requin-nain qui est si petit qu'on pourrait le poser sur la main, il y en a de toutes les sortes. Malgré leur réputation de tueurs silencieux, seulement cinq espèces de requins sont dangereuses pour l'homme : le grand requin blanc, le requin tigre, le requin bouledogue, le requin océanique et le grand requin marteau. À La Réunion, on peut facilement croiser un requin-tigre ou un requin bouledogue. Ce dernier est même à l'origine de la quasi-majorité des dernières attaques.  

Source : Shutterstock

Plusieurs théories tentent d'expliquer la multiplication des attaques de squales à La Réunion. Alors que certains estiment que le changement climatique et à la hausse des températures des océans ont poussé les requins à s'aventurer dans les eaux réunionnaises, d'autres pensent que la réserve marine est à l'origine de l'accroissement des requins. Créée en 2007, cette réserve - dans laquelle il est interdit de pêcher et de pratiquer du jet ski - abrite plus de 3.500 espèces marines. De quoi attirer de gros prédateurs ? Difficile d'y répondre avec certitude, mais ce qui est évident c'est que l'Océan Indien est devenu un... nid à requins. 

  • La Réunion
  • Animaux