Grossesse

Au Bénin, plus de 500 lycéennes enceintes dans le Borgou en 2020

Les grossesses précoces ont augmenté pendant la pandémie (image d'illustration) 

Au cours de l’année scolaire 2019-2020, 547 filles sont tombées enceintes dans le département du Borgou. C’est le bilan fait par la protection de l’enfant ce vendredi 11 décembre, qui veut lutter contre cette tendance. 

Par Léonard Kabo
Créé le 14.12.20, modifié le 14.12.20

Les grossesses de jeunes filles sont un défi majeur au Bénin ! Dans le département du Borgou en particulier, la situation devient inquiétante. Selon Thomas Adam, responsable de la protection de l’enfant à la direction départementale des enseignements secondaires du Borgou, plus de 500 filles sont tombées enceintes au cours de l’année scolaire 2019-2020.  Un chiffre qui bat largement le record de l’année écoulée, qui totalisait 431 filles enceintes. 

Pour Thomas Adam, cette hausse serait liée à la courte période de déscolarisation des élèves du fait de la pandémie du coronavirus : certaines jeunes filles, sans activité, ont eu plus de relations sexuelles pendant cette période, d'autres ont du vendre leur corps pour survivre alors que le coronavirus bousculait l'économie. 

Les actions se multiplient pour contrer le mal

Mais les grossesses précoces sont loin d'être une nouveauté dans le pays. Dans le passé, une quarantaine d'enseignants ont été épinglés dans ces cas de grossesses en milieu scolaire, mais ce qui pèche surtout, c'est le manque d'éducation et de planification familiale. 

Les membres du comité départemental de protection de l’enfant ont pris de nouvelles mesures afin de lutter efficacement contre les grossesses en milieu scolaire dans le département du Borgou. Au premier plan de ces mesures se trouve le renforcement des campagnes de sensibilisation des élèves, mais aussi l’exhortation des autorités à punir les auteurs et complices de cette infraction, souvent des hommes adultes qui s'en prennent aux jeunes filles qui sont des proies faciles pour eux. 

  • Bénin
  • Grossesse
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • Société
  • Maman & bébé

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.