Yeux

RD Congo : Opérations gratuites de la cataracte à Kinshasa

La cataracte est l'une des maladies les plus fréquentes en Afrique (photo d'illustration) 

A l'occasion de la journée mondiale de la vue, une campagne d'opérations chirurgicales gratuites pour soigner la cataracte est organisée à Kinshasa. 

Par Badr Kidiss
Créé le 09.10.20, modifié le 09.10.20

C'est l'un des troubles de la vue les plus fréquents ! La cataracte est même la première cause de cécité dans le monde (51%). Très courante en Afrique, cette maladie est causée par les rayons de soleil verticaux, la malnutrition et les tempêtes de sable. Elle est favorisée, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), par certains facteurs de risque comme le tabagisme, l'exposition aux ultraviolets, ou l'abus d'alcool. On estime qu'elle touche chaque année, au moins, 600.000 personnes dès le plus jeune âge. Non traitée, elle est à l'origine d’une baisse progressive de la vue qui peut aller jusqu’à la cécité. 

Caractérisée par l’opacification partielle ou totale du cristallin, lentille située à l’intérieur de l’œil, la cataracte ne peut pas être soignée avec des médicaments. Seule une opération permet de récupérer une bonne vision, elle consiste à remplacer le cristallin malade par un implant, un cristallin artificiel. Pour corriger la vie des personnes souffrants de cette maladie de l'oeil en RD Congo, le programme national de la santé oculaire et de la vue (PNSOV) a donc organisé, en collaboration avec ses partenaires, une campagne d'opérations chirurgicales gratuites.

Au moins 100 personnes opérées

Lancée le 8 octobre à l'hôpital HJ à Limete à l'occasion de la journée mondiale de la vue, cette campagne cible les personnes démunies. Elle veut assurer des opérations chirurgicales gratuites pour au moins 100 malades de la cataracte. Après Kinshasa, "cette campagne se fera aussi à Lubumbasi, à Goma et à Mbuji-Mayi", selon le Dr Riziki Gisèle Kabala, ophtalmologue au HJ Hospital.

L'opération de la cataracte a lieu sous anesthésie locale et dure une vingtaine de minutes. C'est l'une des interventions chirurgicales les plus réalisées dans le monde. Si en général, les patients peuvent rentrer chez eux le soir même, ils sont souvent invités à consulter leur ophtalmologue ou médecin, une semaine une semaine après l'opération, pour vérifier l'amélioration de la vision. Tout en étant simple, la chirurgie de la cataracte métamorphose le quotidien du malade. Rien que ça.

  • Cataracte
  • Oeil
  • Congo RDC
  • Kinshasa
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.