Peau

Le lupus, une maladie complexe peu connue en Afrique

Méconnu, le lupus touche surtout les femmes en l'âge de procréer (photo d'illustration) 

Méconnu en Afrique, le lupus toucherait des centaines de milliers de personnes sur le continent. Quels sont les symptômes de la maladie ? Est-ce que ça se soigne ? AlloDocteurs Africa vous dit tout. 

Par Badr Kidiss
Créé le 10.05.21, modifié le 12.05.21

C'est une maladie chronique que l'on ne sait toujours pas guérir ! Causé par un dysfonctionnement du système immunitaire, le lupus est une maladie auto-immune, c'est-à-dire que le système immunitaire, qui est censé nous protéger contre les microbes, se dérègle et se retourne contre l'organisme. Chaque année, depuis 2004, de nombreuses campagnes sont menées le 10 mai, à l'occasion de la Journée mondiale du lupus, selon la Fédération mondiale du lupus (WLF), qui revendique "environ 250 organisations dédiées aux patients atteints de lupus du monde entier".

Alors qu'on estime que 5 millions de personnes souffriraient d'une forme de cette maladie dans le monde, aucune étude de permet de chiffrer la prévalence du lupus sur le continent africain. L'Institut Pasteur estime pourtant que l'incidence de cette maladie (le nombre de nouveaux cas pendant une période donnée pour une population déterminée) est plus importante en Afrique qu'en Europe. 

Causes inconnues et signes multiples

A ce jour, on connait mal les causes du lupus. On sait juste que la maladie touche essentiellement les femmes en âge de procréer, et qu'elle a une origine génétique mais sans transmission. Autrement dit, le lupus n'est pas une maladie héréditaire, mais le malade a une prédisposition génétique, que viennent révéler certains facteurs environnementaux. Ces derniers peuvent être liés à certains médicaments, l'exposition au soleil ou encore certaines infections virales. 

Le lupus érythémateux disséminé est la forme la plus grave de la maladie Source : Shutterstock

Et si cette maladie se manifeste le plus souvent par des lésions au niveau de la peau et des douleurs articulaires, le lupus peut aussi atteindre d'autres organes comme le cœur, le rein ou le cerveau. Aujourd'hui, on distingue plusieurs formes du lupus : 

  • Quand il touche uniquement la peau : On parle alors de lupus discoïde qui se caractérise par des éruptions cutanées notamment sur le visage.
  • Quand il touche de nombreux organes : Il s'agit de la forme la plus grave de la maladie. On l'appelle lupus érythémateux disséminé (ou systémique). Ses symptômes sont très variables selon les patients. 
  • Quand il est provoqué par la crise d'un médicament : On parle de lupus induit qui disparaît dès l’arrêt du médicament. S’il persiste, c’est qu’il s’agit d’un vrai lupus érythémateux disséminé révélé par un médicament.

Dans tous les cas, la maladie évolue par poussées, entre lesquelles les patients se portent relativement bien.

Un traitement lourd mais efficace

Jusqu’en 1950, le lupus fauchait la vie de la majorité des malades. Car non traitée, cette maladie entraîne souvent la mort, notamment en cas d'atteinte des organes. Mais depuis, l’arrivée de traitements a facilité la prise en charge des personnes qui en souffrent. 

Même si aujourd’hui encore, on ne guérit pas définitivement d’un lupus, les traitements existants soignent poussées et complications, et préviennent leur apparition. Ils reposent sur des médicaments (antipaludéens, corticoïdes, immunosuppreseurs) et parfois sur d’autres soins.

Le traitement a plusieurs objectifs :

  • traiter les poussées du lupus et les éventuelles complications (dues à la maladie ou à un traitement prescrit pour une précédente poussée) 
  • prévenir les rechutes, en obtenant des rémissions parfois très longues 
  • préserver la qualité de vie et l'insertion professionnelle (ou la scolarité de l'enfant, si c’est lui qui est malade).
  • Maladies auto-immunes
  • Santé publique
  • femmes

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.