Maladies infectieuses

Variole du singe : Le Cameroun en état d'alerte après un premier cas mortel

Les singes font partie des animaux qui peuvent transmettre la variole du singe  Source : Shutterstock

Au Cameroun, l'est du pays est en ébullition depuis la confirmation du retour de la variole du singe (Monkey Pox). 
Par Badr Kidiss
Créé le 14.01.20, modifié le 14.01.20

C'est une maladie qu'on croyait totalement oubliée au Cameroun ! Pourtant, la variole du singe (qu'on appelle aussi Monkey Pox) semble faire son grand retour en 2020. Les autorités viennent d'annoncer le décès d'une personne atteinte de cette zoonose - maladie transmise à l’être humain par les animaux - dans la localité d'Ayos qui est située à une centaine de kilomètres de la capitale, Yaoundé.

Très contagieuse, la variole du singe (qui se propage encore en Centrafrique) est transmise par les singes, les rongeurs, les rats géants de Gambie et les écureuils. Cette maladie se caractérise par de la fièvre, une éruption cutanée pustuleuse ou encore des courbatures. Elle s'attaque essentiellement aux enfants qui sont les plus vulnérables face au virus du Monkey Pox. Non prise en charge, cette maladie peut même être mortelle. De quoi pousser les autorités camerounaises à lancer une veille sanitaire dans tous les districts de santé de la région. Maintenant, il n'y a plus qu'à espérer que cette mesure limite la propagation de la maladie. 

  • Cameroun
  • Zoonose
  • Maladies infectieuses
  • Santé publique