Coronavirus

Minute par minute : l’Afrique et le monde face au coronavirus chinois

Plusieurs pays africains s'organisent face au coronavirus (Illustration) 

Avec AlloDocteurs.africa, suivez la progression du virus 2019-nCoV repéré en Chine sur la planète et les efforts de protection de l’Afrique.

Par Badr Kidiss
Créé le 23.01.20, modifié le 28.01.20

Les échanges entre la Chine et l’Afrique sont nombreux. Notre continent s'expose-t-il à une épidémie de coronavirus? Au moins 106 personnes sont mortes en Chine après avoir été infectées par ce nouveau coronavirus, selon un dernier bilan provisoire des autorités locales, qui multiplient les mesures drastiques pour freiner la contagion tant à l'intérieur qu'en dehors du pays. Suivez ici la situation minute par minute (les heures sont données en GMT) :

Mardi, 18h : Panique au Maroc suite à une fausse alerte

Au Maroc, les autorités sanitaires de la ville de Fès étaient en panique aujourd'hui, après une fausse alerte concernant un touriste chinois qui déjeunait dans un restaurant de la ville. Souffrant d'une grippe saisonnière, le touriste a été suspecté par le gérant du restaurant d'être infecté par le coronavirus. Après avoir été évacué au CHU Hassan II de Fès, le touriste a finalement été diagnostiqué dans un état grippal normal. 

Mardi, 16h : L'Algérie va rapatrier ses ressortissants

Après le Maroc, c'est au tour de l'Algérie d'annoncer le rapatriement de ses ressortissants de Wuhan. Au total, 36 Algériens sont concernés par cette opération.  

Lundi 21h : Le Bénin réagit enfin 

Après avoir été vivement critiqué pour son silence depuis la découverte du nouveau coronavirus, le gouvernement béninois invite la population à respecter certaines mesures de prévention

Lundi, 20h : Premiers cas suspects en Afrique

Les deux premiers cas suspects de coronavirus viennent d'être en Afrique. Une jeune étudiante revenue à Abidjan en provenance de la Chine vient d'être placée en quarantaine, alors que les médias marocains indiquent qu'un patient semble présenter des symptômes similaires à ceux du coronavirus. 

Lundi, 18h : le Maroc décide de rapatrier ses ressortissants en Chine

Le Roi Mohammed VI a exigé le rapatriement de tous les ressortissants marocains de Wuhan, épicentre de l'épidémie du nouveau coronavirus. 

Lundi, 17h : le Niger renforce le contrôle sanitaire

Pour limiter la propagation du coronavirus chinois, le Niger a décidé de renforcer le contrôle sanitaire à l’aéroport international Diori Hamani de Niamey

Lundi 16h : l'OMS revoit son évaluation de la menace du coronavirus

L'OMS a rectifié son évaluation de la menace liée au nouveau coronavirus découvert en Chine, la qualifiant d'"élevée" à l'international et non plus de "modérée", tout en avouant avoir fait une "erreur de formulation" dans ses derniers rapports.

Lundi, 10h : la Chine s'attend à voir plonger le tourisme

La décision de Pékin de suspendre les voyages organisés à l'étranger pour tenter d'enrayer l'épidémie du virus de Wuhan pourrait considérablement affecter le tourisme mondial, à commencer par certains pays asiatiques particulièrement dépendants de leurs visiteurs chinois.

Lundi, 6h : le premier ministre chinois sur le terrain 

Le Premier ministre chinois, Li Keqiang, était en visite lundi à Wuhan, ville épicentre de l'épidémie du nouveau coronavirus qui a déjà contaminé plus de 2.700 personnes dans tout le pays, a indiqué le gouvernement.

Dimanche, 17h : 1000 contaminés de plus à Wuhan?

Le maire de Wuhan, la ville chinoise au coeur de l'épidémie de pneumonie virale, a dit dimanche s'attendre à environ un millier de contaminations supplémentaires, sur la base du nombre de patients hospitalisés qui n'ont pas encore été testés.

Dimanche, 15 h : moins puissant... mais plus contagieux?

Le nouveau coronavirus apparu en Chine "n'est pas aussi puissant" que le virus du Sras à l'origine d'une épidémie meurtrière en 2002-2003, mais se révèle plus contagieux, pouvant se transmettre avant l'apparition de symptômes, ont indiqué dimanche de hauts responsables sanitaires chinois.

Dimanche, 5H : Mickey ferme à Hong-Kong

Le parc d'attractions Disneyland de Hong Kong a annoncé sa fermeture à compter de dimanche et jusqu'à nouvel ordre en raison de l'épidémie de pneumonie virale en Chine, une décision prise au lendemain du classement en alerte sanitaire maximale de la mégapole.

Samedi : la France confirme 3 cas et se protège

Après la confirmation de trois cas positifs au coronavirus chinois en France, les premiers en Europe, les autorités sanitaires doivent prendre le virus de vitesse pour éviter qu'une épidémie se propage, comme on "circonscrit un incendie". Il s'agit de deux patients hospitalisés à Paris, à l'hôpital Bichat, et d'un à Bordeaux, au CHU Pellegrin. Ils font l'objet de mesures d'isolement pour éviter la contagion, et "vont très bien", a déclaré samedi soir le directeur général de la Santé française, Jerôme Salomon. "Nous sommes tout à fait rassurés sur leur évolution", a-t-il souligné.

Vendredi, 18h25 : Il est "trop tôt" pour déclarer une urgence internationale, pour l'OMS

L'organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé mercredi soir qu'il était "trop tôt" pour décréter que le virus constituait une "urgence de santé publique de portée internationale". "Ne vous y trompez pas, c'est une urgence en Chine. Mais ce n'est pas encore une urgence sanitaire mondiale. Cela pourrait le devenir", a expliqué lors d'une conférence de presse le directeur de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

18h00 : Suisse, un vaccin dans l'année?

La CEPI, un organisme chargé du développement de vaccins, a annoncé jeudi depuis la Suisse que les essais cliniques concernant un premier vaccin contre le virus apparu en Chine (2019-nCoV) pourraient avoir lieu dans quelques mois.

17h00 : L'épidémie se répand en Chine

La Chine a annoncé le 1er décès hors du berceau de l'épidémie. Le pays a confiné jeudi une vingtaine de millions d'habitants dans la région de Wuhan, le berceau de l'épidémie qui a commencé à se répandre dans le monde et mobilise les autorités sanitaires internationales, conduisant même Pékin à fermer la célèbre Cité interdite

14h40 : Hong Kong prépare des quarantaines

Hong Kong a transformé deux camps de vacances en zones de quarantaine destinées aux personnes susceptibles d'avoir été en contact avec des porteurs du nouveau coronavirus.Ce territoire semi-autonome, qui est une grande plate-forme financière internationale, a été placé en "alerte élevée" après l'apparition en Chine voisine de ce virus .

14h30 : Dubaï réagit

Les voyageurs en provenance de Chine, où l'épidémie du mystérieux coronavirus a touché des centaines de personnes, seront soumis aux caméras thermiques à leur arrivée à l'aéroport de Dubaï, l'un des plus importants au monde, ont annoncé jeudi les autorités. Cette technique permet de repérer les voyageurs ayant de la fièvre.

Jeudi, 15h : le Maroc se prépare

En attendant que l'OMS tranche sur l'urgence de l'épidémie de coronavirus, le Maroc juge que le risque est assez "faible". Même si aucun dispositif d'urgence n'est déployé, ce pays - qui accueille près de 200.000 touristes chinois par an - dispose d’un plan de préparation et de riposte à des urgences de santé publique. 

11h : la Chine “ferme” une deuxième ville

Une deuxième ville de Chine devait être placée en quarantaine jeudi, dans le but d'enrayer l'épidémie qui a déjà entraîné une mesure similiaire dans la métropole de Wuhan (centre). La circulation des trains à Huanggang, une ville de 7,5 millions d'habitants située à 70 km à l'est de Wuhan, sera interrompue jusqu'à nouvel ordre.

Jeudi matin : l’Algérie surveille ses aéroports 

L’Algérie a décidé de relancer son dispositif de surveillance et de contrôle, au niveau des différents aéroports internationaux, notamment sur les vols en provenance de la Chine. Pour sa part, la Tunisie est le premier pays maghrébin à avoir réagi face au coronavirus en lançant  un plan de contrôle contre la propagation de ce virus sur ses différentes frontières. 

Mercredi : la Côte d’Ivoire renforce les contrôles et sensibilise sa population

La Côte d’Ivoire a décidé de prendre plusieurs mesures face au coronavirus : Renforcement du contrôle sanitaire aux frontières, renforcement des capacités diagnostiques de l’Institut Pasteur, renforcement des mesures de prévention et de contrôle de l’infection dans les centres de santé, sensibilisation de la population sur les mesures de prévention de la maladie. 

Mercredi : le Gabon en alerte 

Les autorités suivent "avec beaucoup d’attention" l’évolution de la situation.  En attendant les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le gouvernement a réactivé sa cellule de veille sanitaire, tout en renforçant le contrôle aux frontières du Gabon. 

Mercredi : Maurice isole des cas suspects 

Trois touristes chinois ont été placés en observation "pour voir s'ils développent de la fièvre ou s’ils présentent d’autres symptômes du coronavirus", tandis que deux autres touristes sont suivis par une équipe médicale mauricienne

Mercredi, 19h : Le Nigéria se protège

Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique avec près de 200 millions d'habitants, a annoncé mettre en place des mesures strictes pour empêcher toute propagation du nouveau coronavirus, qui continue sa progression en Chine, pays où nombreux Nigérians voyagent pour les affaires.

Mercredi l’OMS salue la Chine... mais peine à trancher

A Genève, le directeur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a salué les mesures "très, très fortes" prises par la Chine, estimant qu'elles allaient "diminuer" les risques de propagation hors de ses frontières. Elles sont intervenues alors que l'OMS réunissait son comité d'urgence pour décider si le nouveau virus constitue une "urgence de santé publique de portée internationale". Les experts n'étant pas parvenus à se mettre d'accord sur la question, l'OMS devait poursuivre la réunion jeudi...

Mercredi : Hong-Kong touchée à son tour?

Hong Kong a signalé mercredi son premier cas suspect, un homme de 39 ans arrivé en train de Wuhan. Mais le résultat définitif des tests médicaux ne sera connu que jeudi.

Mercredi : Méfiance à Mayotte

Même si le risque d'introduction du virus à Mayotte est faible, l’Agence Régionale de Santé de Mayotte (ARS) appelle tous les voyageurs à destination ou en provenance de la Chine à la vigilance.

Mardi, le Rwanda avertit sa population 

Le ministère de la Santé a averti les Rwandais qui se rendent dans les pays asiatiques de prendre des mesures préventives contre le nouveau coronavirus qui a été signalé dans les pays asiatiques.

Mardi, le Sénégal se renforce

Face au risque de la propagation du coronavirus, le Sénégal a décidé de lancer de nombreuses mesures, comme le renforcement de la surveillance épidémiologique dans tout le territoire national et la sensibilisation de la population.

Mardi, La Réunion protège ses touristes

La Réunion a lancé plusieurs mesures pour protéger les voyageurs, tout en rappelant l’importance de signaler tous les cas suspects au Samu-Centre 15 et aux établissements et professionnels de santé.

Mardi, un virus “mondial”?

Après le Japon, la Corée du Sud, la Thaïlande et Taïwan, les Etats-Unis ont annoncé mardi un premier cas.

  • Afrique
  • Gabon
  • Nigéria
  • Côte d'Ivoire
  • Algérie
  • Coronavirus
  • La Réunion
  • Maurice
  • Maroc
  • Tunisie
  • Sénégal
  • Rwanda
  • Mayotte
  • Bénin
  • Niger

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.