Coronavirus

Coronavirus : le Cameroun est-il prêt à répondre au Covid-19?

Le Cameroun se prépare à une éventuelle importation du Covid-19 (Illustration)  Source : Wikimedia Commons / CDC/Dr. Fred Murphy

Depuis la déclaration de l’urgence de santé publique de portée internationale par l’Organisation mondiale de la santé, le Cameroun se prépare à une éventuelle importation du Covid-19.
Par Fabrice Beloko
Créé le 02.03.20, modifié le 03.03.20

C'est un plan de combat, contre une maladie. 14 axes d’interventions établis par le ministère de la Santé publique en cas d’éventuelle épidémie du nouveau coronavirus au Cameroun. Ils reposent notamment sur le plan national de préparation au Covid-19 qui est en cours d’élaboration, la mise en alerte maximale des Centre des opérations des urgences de santé publique (Cousp) au Cameroun et l’organisation des réunions de coordination multi-sectorielles bi-hebdomadaire avec les ministères de Transports, de l’Élevage de pêches et des industries animales et des Délégations générales à la sûreté nationale.

Le centre Pasteur du Cameroun, dispose des capacités techniques pour faire le diagnostic du Covid-19 et a des réactifs de dépistage du Covid-19. Le personnel ressource du Centre est formé au prélèvement, au conditionnement et à l’acheminement des échantillons. Pour preuve, l’analyse des premiers cas suspects au Cameroun a déjà été fait par le Centre.

L'assurance du gouvernement

"Nous avons mis en place des dispositifs de surveillances aux portes d’entrée aéroportuaires et portuaires ; ce dispositif a été d’ailleurs renforcé avec des outils de screening des passagers des vols internationaux et des passagers des bateaux. Nous avons un Centre des opérations des urgences de santé publique (Cousp) et ce Centre a été déjà mis en alerte", explqiue le ministre de la santé Publique du Cameroun.

"Nous avons identifié dans les aéroports ouverts sur le monde des salles d’isolement. Dans certaines formations sanitaires, je peux le dire à l’hôpital centrale de Yaoundé, à l’hôpital Laquintinie, nous avons également apprêté des salles d’isolement. Nous sommes en train de faire le maximum pour que chaque camerounais où qu’il se trouve soit en sécurité", rassure encore Manouada Malachie.  

Les lacunes et difficultés

Les personnels hospitaliers ne sont pas formés à la gestion du nouveau Coronavirus et l’organisation de la mise en quarantaine, l’absence d’un stock de médicament pour la prise en charge symptomatique des cas.

En outre, le Cameroun partage avec le Nigéria où un cas a été confirmé, une frontière de 1690 km très poreuse. Le Cameroun ne dispose pas assez des moyens techniques et financiers pour contrôler cette frontière. 

  • Cameroun
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • Pneumonie
  • Santé publique