Maladies infectieuses

Afrique : la tuberculose est toujours là, mais jusqu'à quand ?

Des centaines de milliers d'Africains infectés par la tuberculose n'ont pas accès aux médicaments (Illustration)  Source : OMS

En 2020, la tuberculose est encore considérée comme l'une des premières causes de décès dans le continent africain et dans le monde. Mais jusqu'à quand ? 

Par Badr Kidiss
Créé le 10.01.20, modifié le 10.01.20

Chaque année, plus de 3 millions d'Africains sont infectés par la tuberculose. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la majorité des pays les plus touchés par cette maladie sont de notre continent. Au niveau mondial, la tuberculose tue chaque année plus de 1,5 million de personnes. Près de 30.000 personnes sont infectées, chaque jour, par la bactérie à l'origine de la tuberculose, qu'on appelle mycobacterium tuberculosis - qui attaque le plus souvent les poumons mais peut aussi toucher d'autres organes -. 

En un mot, la tuberculose est aujourd'hui la maladie infectieuse la plus meurtrière au monde (devant le VIH / Sida). Très contagieuse, elle se transmet très vite d'une personne à l'autre par voie aérienne (toux, éternuement, crachat...). Ce mal se développe surtout chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, c’est à dire que les défenses du corps ont du mal à jouer leur rôle. Très dangereuse, la tuberculose a été déclarée "urgence mondiale" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en 1990. Mais trente ans plus tard, elle est toujours là...

Mieux vaut prévenir que guérir ! 

Alors que la plupart des pays africains investissent la majorité de leurs budgets dédiés à la tuberculose dans les médicaments et les centres de santé, rien n'est fait en matière de prévention et de diagnostic. Pourtant, c'est là où l'Afrique est en retard : plusieurs études montrent que plus 50% des personnes infectées par la bactérie mycobacterium tuberculosis ne le savent même pas ! 

Si de plus en plus de campagnes de sensibilisation au dépistage de la tuberculose sont organisées dans le continent, cela reste insuffisant. Car pendant ce temps-là, la maladie évolue. La tuberculose peut devenir multirésistante, c'est-à-dire résister aux traitements. Ce qui entraîne des soins plus longs et beaucoup plus chers. Le malade reste même plus longtemps contagieux...

Deux fois plus d'argent 

Mais l'espoir existe. Selon le comité sur la tuberculose de "The Lancet", il est possible d'éradiquer la tuberculose d'ici 2045 "avec une stratégie bien ciblée et des financements à la hauteur". Ces experts s'appuient sur le fait que la tuberculose soit une maladie qui peut être prévenue, traitée et guérie.

Pour que l'Afrique réussisse à la vaincre, "il sera nécessaire de pratiquement doubler le financement annuel en faveur de la prévention et des soins de la tuberculose ainsi que la recherche sur la maladie, d’élargir l’accès aux soins et au traitement préventif de la tuberculose, d’atténuer les coûts considérables supportés par les personnes atteintes de tuberculose et leurs ménages", résume l'OMS. 

  • Afrique
  • Tuberculose
  • Maladies infectieuses
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.