Diabète

Diabète : L'OMS veut faciliter l'accès aux traitements en Afrique

Seule une personne sur deux souffrant du diabète de type 2 a accès à l'insuline  Source : iStock / AndreyPopov

Alors que le diabète touche plus de 420 millions de personnes dans le monde, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de lancer un programme qui vise à élargir l’accès aux traitements contre le diabète dans plusieurs pays du continent.

Par Badr Kidiss
Créé le 14.11.19, modifié le 14.11.19

C'est une bombe à retardement ! "Le diabète est en hausse dans le monde entier, et il progresse encore plus rapidement dans les pays à faible revenu", déclare Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). En 2017, plus de 300.000 Africains sont morts à cause du diabète.

Pour lutter contre cette maladie qui est considérée comme la septième cause de décès dans le monde, l'Organisation mondiale de la santé (OMS)  va pour la première fois examiner s'il est possible d'inclure l'insuline humaine, un traitement contre le diabète, sur sa liste des médicaments préqualifiés, afin d'élargir l'accès à ce traitement très important.

"Trop de personnes ayant besoin d'insuline se heurtent à des difficultés financières pour y avoir accès (...) et risquent leur vie. L'initiative de préqualification de l'OMS pour l'insuline est une étape vitale pour s'assurer que tous ceux qui ont besoin de ce traitement salvateur puissent y avoir accès", ajoute le directeur de l'OMS.

Une insuline inaccessible

Le diabète, qui se caractérise par un trouble d'assimilation des sucres par l'organisme, existe sous deux formes. Le diabète de type 2, qui représente aujourd'hui la plupart des cas et qui progresse le plus, correspond à une hausse prolongée du taux de sucre dans le sang, souvent associée à l'obésité et aux modes de vie. C'est pour cela qu'il est recommandé, aux personnes qui ont un diabète de type 2, de bien surveiller leur alimentation. Quant au diabète de type 1 qui est d'origine génétique, il apparaît souvent dès l'enfance et se caractérise par l'absence totale d'insuline, une hormone normalement produite par le pancréas et qui régule la glycémie. 

Alors que toutes les personnes atteintes de diabète de type 1 ont besoin d’insuline pour survivre, les personnes atteintes de diabète de type 2 ont besoin d’insuline pour réguler leur glycémie. Mais beaucoup de ceux qui ont besoin d'insuline n'y ont pas accès, souvent en raison de coûts élevés. Seule une personne sur deux souffrant du diabète de type 2 a ainsi accès à l'insuline, selon l'OMS qui rappelle que trois fabricants contrôlent la majeure partie du marché mondial de l'insuline, "fixant des prix prohibitifs pour de nombreuses personnes et de nombreux pays".

"Une des raisons pour lesquelles elle n'est pas disponible sont les prix élevés. Nous sommes dépendants d'un nombre limité d'entreprises qui fabriquent l'insuline", a expliqué la directrice du département de Réglementation des médicaments à l'OMS, Emer Cooke.  Avant de se lancer dans la période de préqualification des traitements, l'OMS va devoir examiner les produits candidats, une première évaluation qui devrait durer environ deux ans, a expliqué Mme Cooke. 

  • Diabète
  • OMS
  • Diabète de type 2
  • Diabète de type 1

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.