Coeur / Poumons

Pourquoi la tuberculose résiste en Afrique ?

La tuberculose est provoquée par une bactérie qui s'attaque aux poumons 

Considérée comme l’une des 10 premières causes de mortalité dans le monde, la tuberculose est loin d’avoir disparue. Mais comment résiste-t-elle  ? 

Par Badr Kidiss
Créé le 02.08.19, modifié le 20.09.19

En 1993, l’Organisation mondiale de la santé déclarait que la tuberculose constituait “une urgence sanitaire mondiale”. Car cette “maladie du passé” a traversé le temps : plus de 10 millions de personnes contractent toujours la maladie chaque année. Rien qu'en 2016, 2,5 millions de personnes ont contracté la tuberculose en Afrique, soit un quart des nouveaux cas de tuberculose dans le monde.

Les principaux facteurs de risque

Provoquée par une bactérie (du nom de Mycobacterium tuberculosis) qui touche souvent les poumons, la tuberculose est une maladie qui se propage très vite. Il suffit qu’une personne atteinte de cette maladie tousse, éternue ou crache pour qu’elle la transmette une autre par voie aérienne. Mais la tuberculose peut aussi être évitée et soignée avec une cure de six mois d’antibiotiques. Elle se développe surtout chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, c’est à dire que les défenses du corps ont du mal à jouer leur rôle. Les médecins estiment aussi que le fait de vivre dans un logement insalubre, de fumer et d’avoir une mauvaise alimentation favorisent énormément la contagion. 

Les types de tuberculose

Certains types de tuberculose sont difficiles à soigner car  ils résistent aux antibiotiques. Parmi les formes les plus difficiles à traiter de cette maladie, on peut d’ailleurs citer la tuberculose "multirésistante" qui se caractérise par un traitement plus long (jusqu’à deux ans de prise de médicaments) et beaucoup plus cher. Son issue est incertaine : d’après le dernier rapport de l’OMS, seulement la moitié des patients atteints de tuberculose multirésistante guérissent. Et comme le patient reste plus longtemps contagieux, sa stigmatisation est encore plus forte. Autre forme dangereuse de cette maladie, la tuberculose ultra-résistante. Elle se développe lorsque la maladie résiste aux médicaments utilisés pour guérir d’une tuberculose multirésistante. Et généralement, elle laisse les patients sans espoir de guérison. D’où l’intérêt de prendre en charge rapidement toutes les formes de tuberculose. 

Si la tuberculose est toujours la maladie infectueuse qui entraîne le plus de décès dans le monde, certains pays progressent plus vite que d’autres. En Afrique australe, le rythme de baisse du nombre de nouveaux cas est compris entre 4% et 8% dans des pays tels que l’Afrique du Sud, le Lesotho, la Namibie, la Zambie et le Zimbabwe grâce à une meilleure prévention et à une meilleure prise en charge de la tuberculose et de l’infection à VIH. L'Ethiopie et l'Ouganda peuvent même se vanter d'être parvenus, en 2015, à diviser par deux le taux de prévalence et le taux de mortalité liés à la tuberculose par rapport à 1990. Toutefois, la plupart des pays africains doivent encore progresser pour prévenir et dépister plus vite la tuberculose s’ils veulent y mettre fin. Sans oublier d'améliorer la prise en charge des tuberculoses résistantes aux antibiotiques pour lutter contre ce fléau. 

  • Cardiologie-pneumologie
  • Tuberculose

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.