Comprendre le diabète

Le dépistage du diabète, pourquoi et comment ?

Test de glygémie (Image d'illustration) 

Chaque année, le diabète tue des centaines de milliers de personnes en Afrique. Et comme cette maladie silencieuse ne présente souvent aucun symptôme, il est important de se faire dépister tôt. 

Par Badr Kidiss
Créé le 20.10.20, modifié le 09.11.20

C'est un problème de santé publique dans toute l'Afrique ! Selon les projections, 41 millions de personnes seront diabétiques en 2045 sur le continent. Rien qu'en 2017, cette maladie chronique a tué plus de 300.000 personnes sur le sol africain. Et aujourd'hui encore, la plupart des personnes qui souffrent de diabète ignorent leur maladie.  Car la grande majorité de ces patients sont atteints d'un diabète de type 2 (diabète non insulino-dépendant), une forme souvent asymptomatique (sans aucun symptôme) de ce mal qui se manifeste très tardivement. D'où l'importance de se faire dépister rapidement !

Le diabète de type 1 est généralement diagnostiqué en présence de symptômes qui apparaissent rapidement comme : 

  • une augmentation du besoin d’uriner, qui devient fréquent et survient nuit et jour, avec des urines abondantes 
  • une augmentation de la soif 
  • une perte de poids malgré un appétit qui augmente
  • une fatigue importante ou une vision trouble

Mais le diabète de type 2, qui évolue généralement en silence pendant plusieurs années, est souvent identifié par hasard.

Quand et comment se faire dépister

C'est une simple prise de sang qui permet de diagnostiquer le diabète. Cet examen mesure le taux de sucre dans le sang, c'est ce qu'on appelle la glycémie. On parle de diabète lorsque la glycémie à jeun (c'est-à-dire prise après un jeûne de 12 heures) dépasse 1,26 grammes/litre à deux reprises ou que le taux de sucre dans le sang dépasse 2 grammes/litre, à n'importe quel moment de la journée (qu'on soit à jeun ou pas).

Quel que soit votre profil, il est recommandé de contrôler votre glycémie. Mais cet examen est encore plus important si vous avez 50 ans. Si la glycémie est normale, il est conseillé de refaire l'examen tous les 3 ans. Dès qu'il existe un facteur de risque, comme des antécédents familiaux de diabète, une obésité, une hypertension, un infarctus ou une artérite (un manque d'oxygène dans les membres inférieurs qui peut entraîner des complications), il est recommandé de se faire dépister tous les ans et dès l'âge de 40 ans. 

Mais attention, les femmes qui ont eu un diabète gestationnel, qu'on appelle aussi diabète de grossesse, ou qui ont accouché d'un enfant de plus de 4 kilos, doivent contrôler leur glycémie tous les ans.

  • Diabète
  • Diabète de type 1
  • Diabète de type 2
  • Diabète gestationnel
  • Afrique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.