Comprendre la drépanocytose

Drépanocytose et coronavirus : le Pr. Aldiouma Guindo fait le point

La dépranocytose est une déformation des globules rouges qui bouchent les vaisseaux sanguins (photo d'illustration) 

S'il fait partie des pays africains les plus touchés par la drépanocytose, le Mali vit aussi à l'heure du coronavirus (Covid-19). Pour en savoir plus, on a échangé avec le professeur Aldiouma Guindo, directeur général adjoint du Centre de Recherche et de Lutte contre la drépanocytose (CRLD) de Bamako, au Mali.

Par Badr Kidiss
Créé le 09.09.20, modifié le 21.09.20

Ouvert en 2010, le Centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose (CRLD) de Bamako a amélioré le suivi des personnes atteintes par cette maladie génétique héréditaire au Mali et dans la sous-région. Mais depuis fin mars et l'apparition des premiers cas de coronavirus (Covid-19) sur le sol malien, la lutte contre la drépanocytose est au ralenti. Pour comprendre comment le centre fait face à cette maladie infectieuse, le professeur Aldiouma Guindo, directeur général adjoint du CRLD de Bamako, a répondu à nos questions.

Source : Aldiouma Guindo

AlloDocteurs.Africa : La pandémie de coronavirus peut-elle ralentir la lutte face à la drépanocytose ? 

Pr. AG : Oui bien sûr, le contexte particulier du coronavirus ne peut que ralentir notre lutte. Les gens ont peur de venir à l’hôpital de peur de se faire contaminer...

A.D.A : D'un point de vue financier, le coronavirus peut-il aussi ralentir votre lutte ? 

Pr. AG : Absolument  ! Car depuis cette crise du coronavirus, les autorités sanitaires se sont focalisées sur cette pandémie ! Ce qui fait qu’on oublie certaines maladies dans la répartition du budget santé du pays...

A.D.A : Certains considèrent les drépanocytaires comme "personnes à risque" face au Covid-19. Quels sont les conseils pratiques que vous donnez à vos malades pour se protéger de cette épidémie ? 

Pr. AG : Aujourd’hui, on ne peut pas dire avec certitude qu’un drépanocytaire est une personne à risque de contamination au coronavirus. Il n’y a pas encore de données scientifiques et on ne peut pas se prononcer sans cela. Ce qu’on peut dire c’est que la drépanocytose est un facteur de comorbidité du coronavirus. Il y a en effet des complications lorsqu’un drépanocytaire est atteint de la Covid-19. 

A.D.A : Vous avez eu des cas conjoints de drépanocytose et de Covid ? 

Pr. AG : Oui, nous avons eu quelques cas de drépanocytaires atteints de Covid-19 que nous avons suivi avec les structures spécialisées de traitement du nouveau coronavirus. 

  • Drépanocytose
  • Coronavirus
  • Epidémie
  • virus
  • Maladie du sang
  • Maladies infectieuses
  • Mali
  • Afrique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.