Sexualité

Maroc : comment sauver sa sexualité en plein confinement avec ses enfants

Rares sont les couples qui arrivent à s'autoriser un moment à deux, en période de confinement (photo d'illustration) 

Confinement oblige, les enfants marocains sont restés enfermés chez eux pendant plus de trois mois. Si les Marocains ont l’habitude de vivre en famille, le manque d'intimidé bouleverse la vie sexuelle.

Par Sabrina El-Faïz
Créé le 24.06.20, modifié le 24.06.20

C'est une période difficile pour notre libido. Si le Maroc revient doucement à la vie normale, le confinement - qui a été mis en place pour faire face à la pandémie de coronavirus - a bouleversé notre vie sexuelle. Entre l'obligation de côtoyer son.sa partenaire toute la journée, la présence continue des enfants et nos esprits submergés par des informations stressantes relatives à la progression du Covid-19, il est très difficile de s'autoriser un moment douillet. 

Depuis que les écoles du royaume sont fermées, la présence des enfants à la maison peut être perçue comme un perturbateur du désir. Pour lutter contre ce manque d'intimité, chacun de nous fait comme il le peut. Si certains couples essaient d'avoir du temps à deux, une fois que les enfants dorment, d'autres préfèrent s'abstenir faute d'une chambre à coucher ou tout simplement par honte. 

Ce qu'il faut faire

Selon le Dr Fadwa Saadani, médecin psychothérapeute et sexologue en cabinet privé à Casablanca, il est impératif de garder sa vie sexuelle pour soi et de préserver les enfants. "La chambre à coucher doit rester un sanctuaire pour les parents où ils peuvent se sentir suffisamment à l’aise pour vivre pleinement leur sexualité".

Même si dans bon nombre de familles marocaines, la sexualité reste un tabou, le Dr Saadani nous explique qu'il ne faut pas hésiter à échanger des gestes de tendresse. Cela ne dérange pas l’enfant, au contraire. "Les signes d’affection peuvent être échangés sans aucune gêne devant les enfants. Des parents qui s’aiment et qui se le disent sont une source de sécurité pour l’enfant et aussi un modèle de relations saines et affectueuses", précise la sexologue.

  • Maroc
  • Sexualité
  • Bien-être

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.