Sexualité

Diabète : comment il empoisonne votre vie sexuelle

Le diabète peut empoisonner votre vie sexuelle (photo d'illustration) 

Le diabète est l’une des maladies chroniques des plus répandues en Afrique. Quel est son impact sur la vie sexuelle des patients ? Dr Saadani Fadwa, psychothérapeute et sexologue répond à nos questions.
Par Sabrina El-Faïz
Créé le 24.06.20, modifié le 30.06.20

Régime alimentaire, activité sportive, suivi médicamenteux dans certains cas… Les personnes atteintes de diabète ne connaissent que trop son impact sur leur santé. Hormis ces points, il y a en a un qui est moins connu et moins abordé : les effets du diabète sur la vie sexuelle.

Que ce soit chez la femme ou chez l’homme, les effets négatifs sont là. "Chez la femme, le diabète peut entraîner des mycoses à répétition et une sécheresse vaginale", déclare Dr Saadani Fadwa, médecin psychothérapeute et sexologue en cabinet privé à Casablanca, au Maroc. La sécheresse vaginale et les mycoses créent un effet immédiat qui peut parfois être douloureux. Lors des rapports sexuels, cette douleur est encore plus évidente et rend le rapport très désagréable.

"Chez l’homme, en plus des mycoses et des infections plus fréquentes, le diabète peut entraîner des troubles de l’érection et de l’éjaculation qui peuvent impacter fortement la possibilité d’avoir un rapport sexuel", explique le médecin. Le fait de souffrir d’une affection comme le diabète peut aussi avoir un retentissement psychologique, entrainer une baisse de confiance en soi, une dépression, qui se répercute indirectement sur la sexualité. 

Comment changer la donne ?

"Il est primordial d’avoir un suivi régulier afin de parvenir au meilleur équilibre glycémique possible. Par ailleurs, il faut parler des éventuelles difficultés sexuelles rencontrées avec son médecin traitant, celui-ci pourra soit proposer des traitements adéquats, soit référer le patient à un spécialiste qui peut le faire", détaille Dr Saadani.

Quel que soit le sujet ou la maladie, en cas de troubles sexuels, il ne faut pas hésiter à en parler librement à un médecin, afin d’en déceler rapidement la source.

  • Sexualité
  • Diabète
  • Maroc
  • Afrique
  • Santé publique