Sports et santé

Coronavirus : J-4 avant le CHAN, le Cameroun vise des stades partiellement remplis

Le Cameroun s'apprête à abriter la nouvelle édition du CHAN (photo d'illustration) 

Pour éviter la propagation du Covid-19 lors du 6ème Championnat d’Afrique des Nations (CHAN), les organisateurs ont pris des mesures destinées à renforcer la sécurité du point de vue sanitaire dans les stades camerounais.  

Par Arnaud Ntchapda
Créé le 12.01.21, modifié le 12.01.21

Depuis mars 2020, le monde est bouleversé et la planète football aussi. Et le rebond de la pandémie de coronavirus (Covid-19) chamboule l'organisation et la tenue de toute les compétitions. Alors que les Championnats d'Europe 2021 U17 ont été annulés, de nombreux matches subissent le même sort.  Mais au Cameroun, les autorités semblent avoir chassé l’incertitude concernant le bon déroulement du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN). Prévu du 16 janvier au 7 février, cette compétition a déjà été reportée d'une dizaine de mois à cause de la pandémie de Covid-19. Aujourd'hui, on y est presque ! 

Le tournoi, qui rassemble seize équipes, se disputera dans quatre stades et trois villes : Yaoundé (Ahmadou Ahidjo), Douala (Japoma et Réunification) et Limbe (Omnisport). Bien que le Cameroun vive toujours à l'heure du coronavirus, les autorités comptent bien accueillir du public dans les tribunes. Mais pour éviter la propagation du SARS-CoV-2, le virus responsable du Covid-19, dans les stades, l'accès sera restreint pour le public (25% d'occupation au premier tour, 50% lors des demi-finales et finales). “Un dispositif spécial de marquage des places assises en fonction de la capacité d’occupation autorisée est opérationnel dans les différents stades de la compétition“, peut-on lire dans un communiqué du communiqué d'organisation de la 6ème édition du CHAN. 

Carton rouge aux contrevenants 

Pour assister à cette compétition qui verra la participation beaucoup d'anciens vainqueurs du CHAN comme la Libye (2014), la RDC (2009, 2016) et le Maroc (2018), le port du masque est aussi obligatoire. Les contrevenants qui ne respecteraient pas cette mesure ainsi que celle de la distanciation physique s’exposent à une expulsion du stade.

En appliquant le “Protocole relatif aux matches internationaux“, un document d'une trentaine de pages élaboré par la FIFA pour protéger les joueurs et le public du coronavirus, le Cameroun va sans doute faire en sorte que la fête du football africain ne soit pas trop triste. 

  • Cameroun
  • Afrique
  • Football
  • Coronavirus

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.