Société

Violences faites aux femmes : App-Elles, une application qui traverse les frontières

L'application App-Elles qui vient en aide aux femmes victimes de violences (illustration). 

Une franco-sénégalaise, Diariata N’Diaye, a lancé une application mobile pour secourir les nombreuses femmes qui subissent des violences en Afrique.

Par K.S
Créé le 07.08.20, modifié le 10.08.20

Un nouvel outil au service de la protection des femmes... Primée aux Etats-Unis et en France, App-Elles est une application mobile gratuite et solidaire, créée en 2015. Elle s’adresse aux femmes victimes de violences de toutes sortes. L’application est disponible sur Android et Apple Store partout mais comprend davantage de fonctionnalités dans douze pays dont le Sénégal et l’Algérie. 

Sa fondatrice Diariata N’Diaye est une entrepreneuse et slameuse française d’origine sénégalaise. Son objectif : faire de cette application un dispositif international pour venir en aide aux femmes victimes de violences qu’elles habitent à Alger ou à Dakar. 

Signaler et prévenir les actes de violences

Grâce à App-Elles, une femme, frappée ou menacée, pourra signaler qu’elle est en danger. Un SMS pré-enregistré partira alors vers 3 contacts préalablement choisis, par exemple un ami ou un membre de sa famille. Les personnes alertées pourront ainsi venir en aide à la victime grâce notamment à la géolocalisation.  

L’application donne également accès à une liste de contacts et d’associations qui luttent contre les violences faites aux femmes. App-Elles joue aussi un rôle de prévention. On peut par exemple y trouver des informations sur la manière de se sortir d’une relation toxique.

App-Elles | FR

00:01:01

App-Elles | FR

00:01:01

COVID-19 : App-Elles, un pic pendant le confinement 

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, Diariata N’Diaye a constaté une utilisation plus importante de son application. Selon les chiffres qu’elle a publiés sur Twitter, quatre fois plus d’utilisatrices se sont connectées entre les mois de mars et mai.

Cette augmentation pourrait s’expliquer par les restrictions de déplacement liées à l’épidémie du COVID-19 partout dans le monde. Beaucoup de femmes se sont en effet retrouvées 24h/24 avec leur bourreau, qui n'était parfois autre que leur compagnon....

  • Afrique
  • Violences faites aux femmes
  • Violences sexuelles
  • Sénégal
  • Algérie
  • Droits des femmes
  • France
  • Innovation
  • Application

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.