Société

Congés "interdits" : les médecins marocains manifestent dans leurs établissements

Cet été, les soignants ne pourront sans doute pas raccrocher la blouse ( illustration) 

Les congés du corps médical ont été annulés. Les acteurs du secteur, à bout de souffle, ont décidé d’avoir recours à des manifestations symboliques.

Par Sabrina El-Faïz
Créé le 06.08.20, modifié le 07.08.20

Pas de vacances cette année pour ceux qui ont pourtant travaillé durant toute la période de confinement. La décision du ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, n’a pas été accueillie avec le sourire par les premiers concernés, épuisés par le surcroit de travail et les heures supplémentaires liés à l'épidémie de coronavirus.

L’annulation des congés annuels du corps médical a provoqué la colère du secteur. Depuis le 4 août dernier, les médecins et infirmiers ont recours à des manifestations symboliques dans les établissements dans lesquels ils opèrent.

Des dommages psychologiques

Le corps médical est à bout de souffle. Contacté par Allodocteurs.Africa, un médecin exerçant à Casablanca révèle ne pas avoir eu de nuit complète depuis mars : ‘’Je ne dors que rarement, je ne vois plus ma famille. Nous sommes tous conscients et fiers de la tâche qu’on nous a donnée, mais nous avons aussi besoin de repos’’, nous déclare-t-il.

Dans un communiqué, le syndicat indépendant des médecins du secteur public réclame d’ailleurs des indemnités compensatoires pour couvrir les dommages financiers et psychologiques. Si les cas continuent d’augmenter, ceux qui suppliaient les Marocains de rester chez eux ne seront pas près de partir en vacances !

  • Santé publique
  • Société
  • Médecin
  • syndicats

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.