Société

Au Cameroun, l'hôpital Laquintinie s'apprête à se doter d'une "maison de famille"

Le premier pavillon de la maison de famille à l'hôpital Laquintinie  Source : Arnaud Ntchapda / AlloDocteurs Africa

Dans le cadre de son partenariat avec l’association Teo Aquitaine, l’hôpital Laquintinie de Douala s'apprête à se doter d'une infrastructure capable d'accueillir jusqu’à 10 familles d’enfants ayant subi une intervention chirurgicale ou fraîchement sorties du bloc opératoire.

Par Arnaud Ntchapda
Créé le 04.01.21, modifié le 05.01.21

L’hôpital Laquintinie de Douala innove. Après s'être doté d'un forage d'eau, l’institution hospitalière s’apprête à accueillir la toute première “maison de famille“ du pays. Cette nouvelle infrastructure, dont la livraison partielle est prévue l’été prochain, doit accueillir en priorité les proches des enfants ayant subi une opération chirurgicale, ou qui sont récemment sortis du bloc opératoire.

“Vous savez qu’à la base, sur le plan culturel, les Camerounais, les Africains aiment accompagner les leurs particulièrement dans la détresse et je ne vous ferai pas une image, lorsque nous avons des malades, du nombre de personnes, de familles qui les accompagnent pour pouvoir les accompagner“, explique le directeur de l’hôpital Laquintinie, le professeur Noël Essomba qui ajoute que cette infrastructure va également permettre aux jeunes patients “de pouvoir bénéficier d’un traitement optimal avant les prises en charge chirurgicales“.

Fruit du partenariat entre le plus grand hôpital doualais et l’association Teo Aquitaine dont le parrain n'est autre que l'ancien footballeur Joseph Antoine Bell, cette "maison de famille" sera dotée de "quelques chambres, des sanitaires, une cuisine, des espaces de loisirs et de détente“, révèle l'architecte Nicolas Ziesel qui dirige le projet. Ce nouveau lieu devrait aussi permettre aux équipes médicales d’échanger avec les familles et leur prodiguer des conseils thérapeutiques. 

Un “projet écologique“

Ziesel précise que ce sera aussi “un projet écologique“. Le bois local sera notamment utilisé pour la construction de cette nouvelle infrastructure qui pourra accueillir jusqu'à 10 familles de malades. Ces dernières seront toutes hébergées dans des petits pavillons indépendants pour garantir leur intimité. Et pour éviter les fortes concentrations de personnes à un seul endroit à l'ère du Covid-19, ces pavillons sont espacés les uns des autres.

Autant d'éléments qui poussent Noël Essomba à voir l'hôpital Laquintinie comme "l'un des points phares de la chirurgie pédiatrique dans notre pays". D'autant que cet éventuel succès pourrait même dépasser les frontières camerounaises : les architectes à l'origine de la “maison de famille“ ont été sollicités pour un projet similaire au Centre Hospitalier Universitaire d’Abidjan en Côte d’Ivoire. Mais les choses traînent, comme l'explique Ziesel : “Ça fait quelques années qu’avec l’Ecole d’architecture d’Abidjan, on essaie de trouver des financements pour construire une  petite maison des familles là-bas. Mais il s’avère que le Cameroun est plus efficace“. 

  • Cameroun
  • Santé publique
  • hôpital
  • Douala

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.