Société

Accouchement d'une jeune femme dans la rue : un médecin du CHU de Fès suspendu

Le CHU de Fès vient de suspendre un médecin  Source : CHU Hassan II

Après avoir été au cœur d’un scandale national, à savoir l’accouchement d’une jeune femme dans la rue, le centre hospitalier a dû prendre une décision irrévocable, celle de suspendre un médecin

Par Sabrina El-Faïz
Créé le 25.11.19, modifié le 26.11.19

Dans la tourmente, le CHU de Fès prend une sanction. Après avoir été au cœur d’un scandale national, à savoir l’accouchement d’une jeune femme dans la rue, le centre hospitalier a dû prendre une décision irrévocable, celle de suspendre un médecin, nommé par les médias locaux A.B.

S’il a été suspendu, son salaire ne s’en verra pas impacté, c’est ce que nous révèle une lettre du ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, adressée au médecin lui notifiant sa suspension. Dans la lettre les causes soulevées sont multiples : erreur grave, manquements dans la gestion des affaires de la délégation de la santé dans la province de Sefrou ainsi que l’affaire de l’accouchement dans la rue, face au centre hospitalier universitaire Hassan II de Fès.

Lettre de suspension du ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, adressée à un médecin du CHU de Fès.

Cette lettre vient à point nommé.  Il faut dire que le scandale a précédé cette prise de décision. Depuis quelques semaines, la vidéo d’une femme accouchant dans la rue fait rage sur les réseaux sociaux. La jeune femme, originaire de Sefrou, n’a pas eu l’autorisation d’entrer à la maternité du CHU de Fès. Une interdiction donnée par un agent de sécurité non habilité à ce type d’ordonnance. 

Selon le CHU de Fès, le transfert de cette femme enceinte n’avait pas été prévu. Une justification qui ne suffit pas du tout à calmer les élans des internautes en colère. Il faut dire que la vidéo est choquante. L’auteur, qui a filmé à l’aide de son téléphone, montre une femme qui accouche dans la rue, entourée de passants et de sages-femmes.

Des femmes tentaient de couvrir la future maman tout en la soutenant alors qu’elle accouchait à même le sol. Sur la vidéo, dans laquelle le mari, choqué de la situation, témoigne, il est demandé au ministre de la Santé d’expliquer pourquoi une femme sur le point d’accoucher n’est pas acceptée au sein d’un CHU.

Source : Lettre du ministère de la Santé
  • Accouchement
  • Maroc
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.