Santé publique

Ramadan : un diabétique peut-il jeûner ?

Si vous êtes diabétique et que vous faites Ramadan, il faut renforcer l’autosurveillance glycémique (photo d'illustration)  Source : iStock / Mladen Sladojevic

Selon votre état de santé et l'évolution de votre diabète, jeûner pendant le mois de Ramadan peut avoir des conséquences très graves. Pour en savoir plus, nous avons interrogé Salma Abid, conseillère diététique au Maroc. 

Par Sabrina El-Faïz
Créé le 14.05.20, modifié le 15.05.20

Tout le monde ne peut pas jeûner le mois de Ramadan. Si vous êtes malade ou fragile, le jeûne est même contre-indiqué. C'est notamment le cas des personnes atteintes de diabète. Cette maladie chronique est avant tout une question d'équilibre entre rythme de vie, repas et activité physique. Et justement, durant le Ramadan, cet équilibre est complètement chamboulé. 

Comme le diabète est une maladie évolutive qui nécessite des adaptations thérapeutiques régulières, l'évolution de votre maladie et des traitements utilisés peut pousser votre médecin à vous contre-indiquer le jeûne. 

Les risques liés au jeûne pour les diabétiques

Vu qu'on ne peut ingérer ni liquide ni solide de l'aube au coucher du soleil pendant le mois de Ramadan, le risque encouru pour une personne diabétique est l'hypoglycémie (un taux de sucre dans le sang qui est trop bas). Autre conséquence possible, l'hyperglycémie (un taux de sucre dans le sang qui est très élevé). Car l'alimentation est autorisée dès le coucher du soleil, et il y a un fort risque de surcharge d'apports alimentaires. 

Ces deux éventuelles complications peuvent même avoir des conséquences très graves puisqu'elles peuvent entraîner le coma voire la mort. C'est pour ça qu'avant de décider de jeûner, "les personnes diabétiques doivent absolument consulter leur médecin afin de diagnostiquer toute contre-indication au jeûne et d'adapter le traitement médicamenteux au rythme du mois de Ramadan", précise Salma Abid, conseillère diététique au Centre Fit&Diet. Et pas n'importe quel médecin ! Ce praticien doit être spécialisé dans le diabète, c'est-à-dire qu'il a une bonne connaissance de la pharmacopée (médicaments) antidiabétique. S'il vous donne l'autorisation de jeûne, "la glycémie devrait être surveillée au moins deux fois par jour", rappelle Abid. 

Que manger pendant le mois de Ramadan ? 

Si le médecin autorise la pratique du jeûne du ramadan, il est nécessaire de rééquilibrer vos repas. A commencer par limiter votre consommation de pain car celui-ci contient beaucoup de sucres cachés. 

Même son de cloche pour les fruits qui contiennent énormément de fructose. Selon différents spécialistes, l’assiette idéale, pour un repas équilibré, est composée d’environ 12% de féculents, 50% de légumes, 25 % de viande et 12% de fruits. A vos balances ! 

  • Diabète
  • Ramadan
  • Afrique
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.