Santé publique

Lutte contre le cancer en Algérie : vers une radiothérapie à portée de clic

L'Algérie veut simplifier l'accès à la radiothérapie (photo d'illustration) 

L'Algérie continue son bond en avant dans la lutte contre les cancers. A l'occasion de la Journée mondiale contre le cancer, ce 4 février, les autorités ont annoncé la mise en service d'une plateforme numérique pour la prise de rendez-vous des séances de radiothérapie. 

Par Badr Kidiss
Créé le 02.02.21, modifié le 02.02.21

On l'espérait, les autorités l'ont officialisée ! Une nouvelle "plateforme numérique relative à l’organisation et à la prise de rendez-vous pour les séances de radiothérapie" s'apprête à voir le jour en Algérie. Elle "bénéficiera équitablement à tous les cancéreux partout dans le pays", annonce la sous-directrice des services de santé au ministère de la Santé, Dr Lamia Yacef, à quelques jours de la Journée mondiale contre le cancer, ce 4 février. 

Une bonne nouvelle quand on sait que ces dernières années, certains Centres anti-cancer (CAC) se sont avérés incapables de prendre en charge tous les patients en matière de prise de rendez-vous, comme le rapporte l'Agence de presse algérienne (APS). Au début des années 2000, les différents types de cancer fauchaient la vie de beaucoup de patients, faute d'un accès à la radiothérapie, qui nécessite un accélérateur de particules dont le coût peut dépasser 3 millions d’euros.

Rapprocher les malades de leur lieu de résidence

Si l'accès à la radiothérapie a longtemps l'une des plus grandes lacunes dans le système de santé algérien, les autorités ne cessent de multiplier leurs efforts pour rattraper leur retard en termes d'équipements. En 2020, le nombre de structures consacrées à la lutte contre le cancer en Algérie est passé à 22 contre 4 en 2013, selon les chiffres officiels. Sur la même période, le nombre d’appareils de radiothérapie est passé de 7 à 52 (dont 42 relevant du secteur public et 10 du secteur privé). Ces appareils sont répartis sur les 14 centres de radiothérapie du pays. 

Grâce à la nouvelle plateforme numérique, les autorités espèrent "réduire les délais des rendez-vous, mais également de rapprocher les malades des centres de radiothérapie". Maintenant que la radiothérapie est à portée de clic, reste qu'il faut améliorer les capacités de prévention et de dépistage dans une Algérie où plus de 60 % des patients sont diagnostiqués à un stade tardif.

  • Cancer
  • Algérie
  • Innovation
  • Santé publique

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.