Santé publique

Cholestérol : les fast-food menacent l'Afrique

Les aliments transformés menacent la santé de plusieurs millions d'Africains (Illustration) 

Alors que les fast-food se multiplient en Afrique, la malbouffe et l'excès de cholestérol menacent la santé de plusieurs centaines de millions de personnes.   

Par Badr Kidiss
Créé le 06.12.19, modifié le 06.12.19

La situation est paradoxale. Alors que des millions d'Africains ne mangent pas à leur faim, d'autres posent de plus en plus d'aliments "transformés" - c'est-à-dire qui sont passés par un processus industriel - sur leur table. Aujourd'hui, ceux qui n'ont pas assez de nourriture et ceux qui en ont beaucoup cohabitent (déjà) ensemble. 

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime que 24% de la population subsaharienne est sous-alimentée – 32% en Afrique du Centre, 12% en Afrique de l’Ouest –, elle rappelle aussi que 12% des adultes du continent sont en surpoids. Un contexte qui s'explique sans doute par la multiplication des fast-foods comme McDonald's, Burger King, KFC et Pizza Hut. Si en 1992, il y a bientôt 30 ans,  Casablanca - la capitale économique du Maroc - a été, la première ville africaine et arabe à accueillir McDonald's, la franchise est aujourd'hui présente un peu partout dans le continent.

Le succès de ces enseignes a, par la suite, motivé des entrepreneurs africains à lancer leurs propres chaînes locales de fast-food. Mais avec la multiplication de ce type d'enseignes de restauration rapide, c'est le consommateur qui risque de tomber malade. Au niveau mondial, selon plusieurs rapports, la malbouffe serait à l'origine de ces chiffres alarmants : 8 millions d'obèses, plus de 500.000 insuffisants cardiaques, 10 millions d'hypertendus et plus de 2 millions de diabétiques. Rien que ça...

On mange de plus en plus mal

C’est vrai, on a tendance à consommer davantage d'ignames que de merguez dans certaines régions du continent. Le dernier rapport de la FAO démontre que les personnes les plus pauvres, qui ont peu de ressources alimentaires, sont à l’abri des sucres saturés ou des graisses inutiles. Mais si une (petite) partie de l'Afrique n'a pas encore été rattrapée par la malbouffe et les fast-food, cela ne devrait plus tarder vu les ambitions des géants du secteur. Et tous les milieux sont touchés !

D'autant que l'américanisation de nos modes de vie ne se traduit pas "que" par la multiplication des fast-foods. Aujourd'hui, on mange de plus en plus -  à la maison - d'aliments transformés. Ces produits contiennent des acides gras ajoutés qui peuvent augmenter notre taux de cholestérol !

Si le cholestérol est une substance toujours présente dans notre organisme - dont le rôle est d'aider notamment à fabriquer de la vitamine D -, un excès de cholestérol représente un danger pour la santé. Il peut boucher les artères et provoquer un infarctus. On parle alors d'hypercholestérolémie, une maladie qui fait partie - selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) - des principaux risques de maladies cardiovasculaires, aux côtés de l'hypertension, la consommation insuffisante de fruits et légumes et le tabagisme. Bref, pour ne pas tomber malade, faites attention à ce que vous mettez dans votre assiette.

  • Afrique
  • Cholestérol
  • Santé publique
  • Nutrition et obésité

AlloDocteurs.Africa ne recueille et ne stocke pour le moment aucune donnée personnelle. Il ne comporte aucun cookie publicitaire. Nous utilisons un seul cookie pour faciliter votre navigation sur le site afin de vous proposer en priorité les informations liées au pays où vous vous trouvez.